Menu Fermer

Line up Clément Canne Bleue [110/365]

Je suis parti à la découverte des différences qu’il peut y avoir entre les différents millésime du Clément Canne Bleue. Avec ce line up Clément Canne Bleue, lequel aura ma préférence.

La vidéo du line up Clément Canne Bleue

Pourquoi ce Line up Clément Canne Bleue

J’ai commencé cette collection des Clément Canne Bleue millésimés par le Clément Canne Bleue 2017. J’y ai pris beaucoup de plaisir et j’ai voulu découvrir les millésimes des années précédentes. La première idée était d’avoir du stock de ce doux nectar. L’autre idée était de pouvoir un jour les comparer afin de déterminer s’il y a de grosses différences entre ces différents millésimes. Je me suis donc procuré les millésimes 2014, 2015 et 2016. C’était les derniers qu’il m’a été possible de trouver. J’aurais beaucoup aimé trouver le millésime 2013 pour l’année de naissance de mon fils. Mais ce sera un autre rhum que je boirais avec lui pour ses 18 ans.

J’ai également acheté le Clément Canne Bleue classique que l’on retrouve en grande surface pour avoir une autre base de comparaison tout en restant sur un registre très similaire. C’est un rhum Clément et également un rhum issu du distilla monovariétale canne bleue.

Avec ces 5 rhums, j’ai un joli line up avec beaucoup de choses à apprendre en perspective.

L’histoire du Clément Canne Bleue

En 1887, Homère Clément acquiert le domaine de l’Acajou. À l’époque, la famille Clément n’est que planteur de canne. Elle ne produit ni sucre ni rhum.

C’est en 1917, durant la Première Guerre mondiale et pour répondre à la demande de la métropole, que Clément ouvre sa distillerie de rhum. Charles Clément, le fils d’Homère développera la distillerie pour en faire une grande marque de rhum.

C’est en 1940 que Charles Clément décidera de créer la marque qui portera son nom « Rhum Clément ». La distillerie s’agrandit et finit très vite par exporter la marque hors de la Martinique. George-Louis et Jean-José Clément qui succéderont à Charles continueront le développement de la marque.

En 1986, la marque sera finalement rachetée par le groupe Bernard Hayot. Le Rhum Clément subit comme beaucoup de distillerie le contre coup des années 80. Au sein du groupe Bernard Hayot, la marque se développera encore plus.

En 1996, le Rhum Clément bénéficiera comme plusieurs distilleries martiniquaises de l’Appellation d’Origine Contrôlée Martinique.

Aujourd’hui, le rhum Clément est présent dans plus de 60 pays à travers le monde et bénéficie d’une excellente réputation.

C’est en 2001 qu’est développée la gamme des rhums blancs monovariétaux dont cette bouteille est l’héritière. Le but était de créer un rhum d’une grande qualité et capable d’exprimer tout le terroir de la Martinique. Au moment où j’écris cet article, nous en sommes à la 17e édition de cette bouteille.

Caractéristiques

Marque

Les Clément Canne Bleue sont des rhums vendus sous la marque Clément.

Transparence de la marque

Les rhums Clément bénéficient de l’appellation d’Origine Contrôlé Martinique. Le respect du cahier des charges de cette appellation garantit une bonne qualité du produit. Les millésimes canne bleue se veulent également être des rhums authentiques pour conquérir le palais des amateurs.

Région

Ces rhums viennent de Martinique

Type de rhum

Ce sont des rhums blancs agricoles bénéficiant de l’Appellation d’Origine Contrôlée Martinique.

La bouteille

Les bouteilles sont uniques pour chaque année. Un design est élaboré avec une thématique originale, ce sont de petites œuvres d’art. Après avoir été bu, ce sont des bouteilles que l’on ne jette pas. Elles sont si belles qu’on leur trouve toujours une nouvelle utilisation, décoration, vase, carafe d’eau pour la table.

Son prix

Pour le classique, il se trouve à 15 euros. Les millésimés se trouvent à environ 35 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez encore en trouver sur Rhum Attitude ou la Compagnie du Rhum. Pour le classique, vous pouvez essentiellement le trouver en grande surface.

Mode de distillation

Le jus de canne est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Les Clément Canne Bleue titrent tous à 50° degré.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ces rhums.

Brassage

Les millésimés cannes bleues sont brassées et lentement réduit durant 6 mois en cuve inox. Ce n’est pas le cas pour le classique qui est même certainement réduit et embouteillé en métropole.

Variétés de cannes

Ce sont des rhums monovariétaux canne bleue.

Travail sur le rhum

Concernant les millésimés, ces rhums ont bénéficié d’un soin particulier pour révéler leur meilleur potentiel. Seule la canne bleue est utilisée pour la confection de ces rhums et ils ont également bénéficié d’un brassage de 6 mois. Pour le classique, le soin est moins important. C’est tout de même un AOC Martinique, mais c’est le seul soin qu’il semble avoir eu.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les soirées du Rhum Club Paris

Les ajouts

Pas d’ajout dans ces rhums.

La couleur

Leurs robes sont toutes parfaitement limpides.

Le line up Clément Canne Bleue

Clément Canne Bleue

C’est un joli rhum au doux parfum de canne fraîche. Il y a des arômes fruités subtils. En bouche il est sur le poivré.

C’est un rhum assez simple au niveau de son expression. Je ne le trouve pas extraordinaire en dégustation sec, mais il est très bien en mixologie. Je l’ai essayé pour un rhum arrangé, je suis sûr qu’il apportera quelque chose de très sympa.

Clément Canne Bleue millésime 2014

La canne fraîche est tout en rondeur et bien présente. Il n’est pas spécialement puissant, mais il développe un fort parfum fruité et juteux qui invite vraiment à y tremper les lèvres. La bouche quant à elle est ronde et grasse ce qui la rend très agréable avec la canne fraîche qui finit par prendre toute la place. Le poivré est magnifique.

Nous avons là un très beau rhum de dégustation. Le brassage est vraiment bien fait, c’est juste délicieux.

Clément Canne Bleue millésime 2015

Le nez est subtil et pas du tout agressif malgré les 50°. La canne fraîche est bien présente, belle et bien faite. Il y a des arômes de citron et d’ananas. En bouche, il est rond, gras et prend toute la place assez vite. Il y a de l’agrume avec le poivré toujours bien présent. Il a un côté huileux qui le rend très agréable en bouche.

C’est un rhum qui passe vraiment bien et avec beaucoup de facilité. C’est juste un petit délice que ce soit sec ou en Ti’punch.

Clément Canne Bleue millésime 2016

Il est sur une canne fraîche très bien faite avec un très joli fruité entre l’exotisme et l’agrume. En bouche, la canne fraîche prend doucement la place telle une force tranquille. C’est très végétal, le poivré est accompagné d’un léger arôme de café. C’est frais et très agréable.

C’est très bon rhum de dégustation que ce soit sec ou en Ti’punch. Il est très plaisant et apporte une grande fraîcheur.

Clément Canne Bleue millésime 2017

Le nez est sur une canne fraîche très herbacée, avec de légères notes iodées et d’agrume. En bouche, le côté herbacé est flagrant avec l’explosion de canne fraîche. Il y a un très bel équilibre et le poivré est vraiment très sympa.

C’est un rhum plus sec que les précédents. Mais il n’en reste pas moins très bien intégré et avec de belles choses à raconter. J’adore.

Conclusion

Sans surprise, le Classique ne fait pas le poids face aux millésimés. Cela reste un rhum que je ne prendrais pas sec, même s’il n’est pas en comparaison avec d’autres rhums. Il lui manque quelque chose et le sucre et l’agrume lui apportent juste ce qu’il faut pour qu’il soit très agréable.

Pour les 4 millésimés, j’ai été très étonné de trouver tellement de différences entre chaque. Ils ont chacun leur expression propre. Ils ont tous une belle portée sur la canne fraîche, mais ils l’expriment tous de manière différente. Et le poivré est vraiment étonnant. Autant il était trop présent dans le classique que dans les millésimés, il est juste parfaitement intégré et y prend toute sa place. Le fruité n’est pas le même dans chaque millésime. Il y en a qui sont beaucoup plus végétal que d’autres. J’ai fait un magnifique voyage avec ce line up.

Pour conclure sur un gagnant de ce line up, je dirais que c’est le Clément Canne Bleue 2016 qui a eu ma préférence ce jour-là. Mais ce n’est pas dit que ce soit toujours le cas. Les différences sont vraiment subtiles et il suffit que mes aspirations du jour soient différentes pour que j’en préfère un autre.

Où retrouver Clément sur internet

  • Clément dispose de son propre site ;
  • Vous pouvez retrouver la marque sur Facebook ;
  • Vous pouvez suivre Clément sur Instagram, YouTube et Twitter.

Sources

Conclusion

Ce fut une très belle expérience au cours de laquelle j’ai appris beaucoup de chose. Notamment que les millésimes peuvent avoir de grandes différences entre les années mêmes dans le rhum. Je ne m’attendais pas à trouver de telles différences entre chaque. La seule chose qui change entre chaque, c’est l’année de distillation. Ce sont toujours des monovariétales cannes bleues qui titrent à 50°.

J’ai pris également pris beaucoup de plaisir à cette dégustation. C’est ce que je recherche toujours en premier lieu et il était bien présent.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5109): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214