Menu Fermer

Barcelo Imperial – Ron République Dominicaine [151/365]

Découverte du Barcelo Imperial pour le vingt-quatrième jour du calendrier de l’avent du rhum. Nous finissons ce calendrier de l’avent par un rhum de type espagnol?.

Ma rencontre avec le Barcelo Imperial

Vingt-quatrième rhum du calendrier de l’avent du rhum (24 days of rum). Pour ce dernier rhum du calendrier, nous sommes sur un rhum de type espagnol. Je l’avoue, je suis un peu déçu. Pour le dernier jour, j’aurais bien aimé trouver un rhum un peu plus exceptionnel. Je suis peut-être trop habitué à ce que le dernier jour, on ait un cadeau un peu plus important que les autres jours.

Déception à part, nous sommes pour ce dernier jour, encore avec un rhum que je ne connais pas. Ce sera donc une nouvelle découverte et c’est le principal pour moi.

L’histoire du Barcelo Imperial

Barcelo est une marque créée par Julián Barceló en 1930 en République Dominicaine. Barcelo va tout de suite partir à la conquête du marché local. Il y parviendra grâce à un rhum vieilli qu’il filtre pour lui rendre sa couleur cristalline. La marque va se développer avec les décennies pour se hisser parmi les plus grandes marques de République Dominicaine.

Ce n’est que dans les années 90 que la marque va commencer à s’exporter hors du pays. Et la première conquête de Barcelo est l’Espagne.

À partir des années 2000, la marque va obtenir de nombreux prix à travers les concours du monde et cela va lui permettre de conquérir le marché dans de nombreux pays.

Le Barcelo Imperial est créé en 1980 alors que Julián Barceló a laissé les rênes de la société à son neveu Miguel.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Barcelo Imperial est un rhum distillé à la distillerie Alcoholes Finos Dominicanos. Il est embouteillé et distribué par la famille Barcelo.

Transparence de la marque

Le site de la marque ne donne pas d’information sur la conception de ce rhum. On sait que c’est un assemblage (pas de type solera). Il y a des rhums de 4 à 11 ans qui composent le Barcelo Imperial.

Ce n’est bien sûr pas indiqué sur le site de la marque, mais c’est un rhum qui contient du sucre. Donc pas très transparent. Pour le reste, on ne sait pas s’il y a des colorants ou d’autres ajouts.

Région

Le Barcelo Imperial est un rhum de République Dominicaine.

Type de rhum

C’est un rhum vieux de type espagnol.

La bouteille

La carafe est sympathique, mais quitte à faire une carafe, je me serais attendu à quelque chose de bien plus travaillé. Pour un produit haut de gamme, elle est plutôt simple.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve entre 32 et 42 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver sur Excellence Rhum, Rhum Attitude, chez Christian de Montaguère ou La Compagnie du Rhum. Vous pouvez également le trouver chez votre caviste préféré.

Mode de distillation

Le Barcelo Imperial est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Il titre à 38 degrés.

Vieillissement

Le Barcelo Imperial est un assemblage de rhums ayant vieilli de 4 à 11 ans en fût toasté.

Travail sur le rhum

Ce rhum est celui qui aura demandé le plus de travail chez Barcelo. En plus de la maturation, il y a le travail d’assemblage pour faire un rhum qui a remporté tant de prix.

Après, ce travail reste assez obscur comme pour beaucoup de rhum de type espagnol.

Les ajouts

Le Barcelo Imperial a été testé sur Drecon et il en résulte un ajout de 16g de sucre. Il peut-être aussi un ajout de colorant, mais il est difficile de le confirmer.

La couleur

La robe est d’une belle couleur acajou avec des reflets cuivrés.

La dégustation du Barcelo Imperial

Arômes

Pruneau, banane, vanille, orange, cannelle, coriandre, badiane, girofle, caramel torréfié, café et cacao.

Le nez

Au nez, malgré le sucre, les esters ont une belle puissance avec une légère note d’éthanol, bon sans être très agressifs. C’est un parfum bien gourmand et sur des fruits cuits, il y a du pruneau, de banane, de la vanille et de l’orange. Il y a aussi de beaux arômes d’épices avec de la cannelle, de la coriandre, de la badiane et de petites notes de girofle. On sent également une pointe de caramel.

Avec l’aération, les épices prennent plus de place dans le parfum et l’orange prend également le devant dans le fruité. Il y a bien plus de peps et un léger fumé.

Le contraste entre le nez et la bouche

Il y a un superbe contraste dans ce rhum. Le nez est plutôt sur une gourmandise fruitée et épicée, il y a du peps. De son côté, la bouche est sur un caramel torréfié et charnu.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un Rhum Averti en Vaut Deux

La bouche

En bouche, la texture est huileuse. Les esters sont doux et sucrés. C’est vraiment sucré dès la première gorgée. On est sur une aromatique caramel torréfié et vraiment bien torréfié accompagné de notes de café. Avec la deuxième gorgée, le sucre n’est pas si imposant, c’est juste une composante du parfum, il n’est pas si liquoreux que cela. C’est très épicé et piquant. Il y a de petites notes de miel. Et en fin de bouche le caramel torréfié se mue en chocolat noir.

La finale

La finale est moyenne sur un poivré gourmand et plutôt piquant. Il y a également des notes de cacao.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum de dégustation.

Rapport qualité/prix

C’est un rhum d’un bon rapport qualité/prix. Il n’est pas trop liquoreux et beaucoup de choses à raconter. C’est un beau rhum accessible à moins de 50 euros. Pour ce type de rhum, c’est très intéressant.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à la dégustation de ce rhum. Je savais que ce serait un rhum sucré. Mais il est beaucoup moins liquoreux que je le pensais. Une très bonne surprise. On sent très bien le torréfié alors que c’est une des premières aromatiques que masque le sucre habituellement.

Je ne sais pas si c’est la période qui veut cela, mais il est festif et me fait penser à Noël. Quand je ferme les yeux, je vois les illuminations de Noël. Je sens les bonnes odeurs de la cuisine. Et surtout j’ai envie d’aller rire avec ma famille.

Complexité

C’est un rhum qui a une petite complexité bien intéressante et surtout sur un joli torréfié. Il est plutôt accessible et plaira indéniablement aux jeunes amateurs. Il est un peu léger pour des amateurs avertis, mais pourra être apprécié en compagnie d’amateurs moins avertis.

La note

  • La transparence : 4/10

  • La bouteille : 3/5

  • Le travail sur le rhum : 3/5

  • Les ajouts : 1/5

  • La couleur : 4/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 5/5

  • La bouche : 15/20

  • La finale : 5/10

  • Le rapport qualité/prix : 5/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 4/5

La note globale de ce rhum est donc de 70 sur 100.

Où retrouver Barcelo sur internet

Les commentaires Facebook sur ce rhum

La communauté est forte sur les réseaux sociaux et de nombreux commentaires sont faits sur les rhums. Je préfère me faire mon propre avis personnellement, mais cela reste une mine d’information et des avis qui peuvent être très différents du mien :

Sources

Conclusion

Pour ce dernier rhum du calendrier de l’avent, j’aurais préféré découvrir un autre rhum, mais finalement, cela reste une belle découverte. Je ne m’attendais pas à cette belle aromatique pas si liquoreuse que cela. Je vous le recommande.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214