Menu Fermer

Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans [49/365]

Un rhum qui nous fait voyager entre le nez gourmand et fruité et la bouche qui est plus portée sur le boisé et le cacao. Ce Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans est une belle trouvaille Florent Beuchet.

Ma rencontre avec le Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans

Ma rencontre avec les rhums de la compagnie des Indes s’est faite sur un coup de tête. Cela faisait un moment que je me disais qu’il faudrait bien que j’en goûte une bouteille pour voir. C’est une marque qui fait tout de même beaucoup parler d’elle dans l’univers du rhum. Certains sont fans d’autres n’aiment pas du tout. J’avoue avoir eu peur de ne pas aimer. Mais comme jusqu’ici, j’ai toujours plus ou moins apprécié les rhums que j’ai goûté, cela m’a aidé à me décider à en faire la découverte.

Et pour une première dégustation, j’ai décidé de faire également mon premier line up de rhum tout seul. Je l’ai fait au restaurant « Les rouquins » sur Paris. En plus de proposer une cuisine gastronomique, ils proposent de nombreux rhums à la dégustation et ils ont une cave pour vendre du rhum et d’autres spiritueux à l’emportée. Il faisait beau quand j’y suis allé. Je me suis installé en terrasse et j’ai regardé la carte. Il y avait une belle sélection de la Compagnie des Indes, j’ai hésité, parce qu’il y avait d’autres choses intéressantes à découvrir, mais je me suis vite tourné exclusivement sur la Compagnie des Indes. J’en ai pris 4, histoire de me faire un petit line up. Le tout accompagné d’une assiette de charcuterie. Vous pouvez trouver toutes les informations sur « les rouquins » sur Facebook (ils n’ont pas de site internet).

Ils ont accepté de bon cœur de me présenter les bouteilles avec les verres pour que je puisse en prendre des photos. Le Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans est le deuxième que j’ai dégusté.

L’histoire de la Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans

La compagnie des Indes est une entreprise récente qui a été créée en 2014 par Florent Beuchet. C’est une entreprise française qui embouteille des rhums qu’elle fait importer d’un peu partout dans le monde. Les produits ne sont pas modifiés et sans ajout de sucre. Il y a des rhums de tradition espagnole avec ajout de sucre dans la gamme, mais c’est la méthode de vieillissement Solera utilisée par les distillateurs qui fait cela et non l’action de Florent. Ce sont donc toujours des produits authentiques des régions où ils sont nés.

Le nom de la Compagnie des Indes vient des compagnies des Indes Orientales Portugaise, Anglaise, Hollandaise et Française des 17e et 18e siècles qui importaient, des quatre coins du monde, des denrées rares et exotiques. Sur le même principe, Florent sélectionne et importe des fûts est des rhums du monde entier qu’il propose en suite en single cask ou en Blend.

L’idée de Florent est de faire découvrir aux amateurs de rhums français des rhums du monde entier et aussi des associations en blend surprenante.

Ce Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans provient de la distillerie Diamond Guyana (la Guyane anglaise). Cette distillerie produit son rhum dans de vieux alambics et allie tradition et technique moderne. Elle est mondialement reconnue.

Caractéristiques

Région

Le Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans provient de Guyana, de la distillerie Diamond.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chalong Bay Natural, un rhum de Thaïlande

Type de rhum

C’est un rhum de mélasse vieux.

La bouteille

La bouteille est la bouteille de rhum caractéristique de la Compagnie des Indes avec l’étiquette donnant toutes les informations utiles.

Cette bouteille est la numéro 65 issue du fût GDD45 qui est l’unique fût récupéré par la Compagnie des Indes.

Son prix

C’est une bouteille qui peut se trouver entre 85 et 100 €.

Où la trouver ?

Plusieurs boutiques en ligne le proposent encore comme sur Rhum Attitude. Vous pouvez certainement encore pouvoir la trouver chez un caviste. Elle n’a été produite qu’à 361 exemplaires. Les stocks vont donc nécessairement s’épuiser.

Degré d’alcool

C’est un rhum qui titre à 43° d’alcool.

Vieillissement

Ce rhum a été récolté, distillé et mis en fût en 2003. Il a vieilli pendant 14 ans. Il a été mis en bouteille en 2017 et a donc vieilli un peu plus de 14 ans.

La couleur

Il a une robe assez claire, légèrement paille.

La dégustation

Le nez

Le nez est bien sur les éthers. Ils sont bien puissant rond, gourmands et épicés. Il y a un petit côté boisé, mais il est vraiment subtil. Il y a aussi un joli côté fruité dans ce rhum. Du fruité cuit, je dirais du pruneau.

La bouche

En bouche, il semble faire croire qu’il sera doux et rond au départ, mais il monte très vite en puissance et envahi toute la bouche de ses éthers. Il y a des notes de cacao fumées et épicées. Je n’ai pas retrouvé le fruité que j’avais trouvé au nez. Cela donne un contraste surprenant qui m’a bien plu.

La finale

La finale est longue et principalement sur des éthers poivrés et accompagnés au début par des notes de cacao qui resteront assez longtemps, mais finiront par s’estomper pour laisser toute la place au poivré.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum de dégustation qui doit se boire sec.

Ma note

Ce rhum est sympa, il nous fait voyager et nous réserve des surprises. Je l’ai bien apprécié, mais je n’ai pas été transcendé. Je lui mets la moyenne 3/5.

Ils parlent de la Compagnie des Indes Guyana Diamond 14 ans

La Compagnie des Indes est une toute jeune entreprise française qui embouteille des rhums du monde pour les faire découvrir aux amateurs de France. Elle a beau être toute jeune, elle a déjà su très bien se faire connaître et qui a aujourd’hui une bonne notoriété :

  • La Compagnie des Indes dispose de son propre site. Très bien fait, j’ai pu comprendre que j’ai du chemin à faire pour goûter tout ce que propose Florent ;
  • Vous pouvez retrouver la marque sur Facebook ;
  • Rhum Référence fait une belle référence à la Compagnie des Indes.

Conclusion

Le deuxième rhum de mon line up. J’ai beaucoup appris lors de cette soirée de dégustation en solo. Mais après en avoir discuté avec d’autres amateurs de rhums au sujet du Compagnie des Indes Indonésie, je me suis aperçu que j’étais tombé dans un piège du line up. Le fait que les rhums que l’on préfère fond nécessairement baisser la note des autres rhums que l’on déguste lors du line up. C’est une erreur que je devais faire pour bien la comprendre et ne plus la refaire.

Je suis en train de réfléchir à un autre mode de notation. Cela va me prendre 2 ou 3 jours, donc le line up n’en bénéficiera pas. Mais j’ai espoir de proposer des notes un peu plus intéressante et pas que personnelle pour que vous puissiez un peu mieux juger de la qualité du rhum que j’aurai dégusté.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5109): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214