Menu Fermer

Havana Club 7 ans [105/365]

Un rhum de mixologie vieilli 7 ans. Le Havana Club 7 ans est l’un des rhums les plus réputés en mixologie aux États-Unis. Qu’en est-il chez nous ?

Ma rencontre avec le Havana Club 7 ans

Sans ce test des rhums arrangés, il est fort probable que je n’aurai jamais acheté ce rhum. C’est un rhum réservé à la mixologie. Même si j’aime beaucoup les cocktails, ce n’est pas un domaine de l’univers du rhum que je pratique beaucoup. Chez moi, je n’ai le nécessaire pour faire que trois cocktails différents (Mojito, Punch et Tequila Sun Rise) et je ne souhaite pas m’équiper pour en faire plus. Le Havana Club 7 ans n’est pas un rhum que j’utilise habituellement pour ces cocktails, malgré que le Mojito pourrait bien s’y prêter.

C’est un rhum que j’ai acquis en grande surface. Il est très facile de se le procurer. C’est un rhum qui est fait en grande quantité. Je l’ai pris pour savoir s’il pourrait apporter un intérêt en rhum arrangé.

L’histoire du Havana Club 7 ans

L’histoire de Cuba est liée au rhum. Christophe Colomb a introduit la canne sur l’île dès sa découverte en 1493. Les locaux produiront alors le tafia, l’ancêtre du rhum. Sa confection va s’améliorer jusqu’à aboutir à un rhum de mélasse très apprécié aux États-Unis.

Distribué par Pernot Ricard, Havana Club est l’une des marques de rhums les plus distribuées en France et elle a une bonne place dans les autres pays du monde qui consomment du rhum. Elle cherche à faire concurrence à Bacardi avec qui c’est la guerre depuis de nombreuses décennies.

La marque Havana Club est nationalisée après la révolution cubaine de 1959. Elle va servir pour donner son nom au rhum cubain qui sort de la distillerie qui appartenait à Bacardi avant d’être nationalisée. Fidel Castro n’a pas pu reprendre la marque Bacardi dont le siège n’était déjà plus à Cuba durant la révolution. Va s’en suivre une guerre pour savoir qui de Havana Club ou de Bacardi fait le vrai rhum cubain. Bacardi déclare avoir la vraie recette du rhum cubain, alors que Havana Club déclare faire le rhum de la terre de Cuba. Pour faire face à la puissance de Bacardi qui est devenu une grande société internationale, Havana Club s’associe à Pernot Ricard en 1993 pour étendre sa distribution et profiter de la puissance markéting de Pernot Ricard.

La dernière bataille en date a été pour Havana Club de pouvoir distribuer son rhum aux États-Unis après la levée de l’embargo et que Bacardi ne voulait pas. Havana Club a gagné cette dernière bataille.

Caractéristiques

Marque

Le Havana Club 7 ans est un rhum vendu sous la marque Havana Club.

Transparence de la marque

La marque ne brille pas par sa transparence. La méthode de fabrication des rhums Havana Club est issue d’une vieille recette, mais personne ne la connaît en dehors des propriétaires. Ce rhum est un assemblage de plusieurs rhums ayant de 7 à 14 ans.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Dictador 20 ans Colombian rum [127/365]

Région

C’est un rhum cubain.

Type de rhum

C’est un rhum de mélasse d’âge minimum de 7 ans.

La bouteille

La bouteille est sombre et l’étiquette est noire.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve entre 30 et 35 euros.

Où la trouver ?

Je pensais que ce serait plus un rhum de grande surface, mais vous pouvez aussi le trouver sur Rhum Attitude, Excellence Rhum, Christian de Montaguère ou la Compagnie du Rhum.

Mode de distillation

Ce rhum est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Le Havana Club 7 ans titre à 40° degré.

Vieillissement

Ce rhum est un assemblage de plusieurs rhums ayant vieilli entre 7 et 14 ans.

Travail sur le rhum

Nous ne savons pas grand-chose sur le travail de ce rhum mis à part que c’est un assemblage.

Les ajouts

Le Havana Club 7 ans n’a pas été testé par Drecon, mais plusieurs autres rhums Havana Club l’on été et il semble qu’il y ait toujours un peu de sucre ajouté dans ces rhums. Certainement de la mélasse non distillée pour accentuer la couleur du rhum.

La couleur

La robe est d’un joli caramel légèrement cuivré.

La dégustation du Havana Club 7 ans

Arômes

bois, vanille, poivre, sucre

Le nez

Le nez est plutôt puissant pour un 40°. Les arômes ne sont pas très développés et laissent pleinement la place à l’alcool. Les esters sont légèrement boisé et sucré. Il y a également de légères notes de vanille.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste est presque inexistant.

La bouche

La bouche est sur un boisé poivré qui prend bien en bouche. Il y a un léger caramel.

La finale

La finale est moyenne est sur un poivré légèrement mentholé.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum fait pour la mixologie.

Rapport qualité/prix

Pour un rhum de mixologie, il commence à être un peu cher. Pour le même prix, il y a des rhums qui apportent certainement bien plus à un cocktail. Personnellement, je ne reviendrais pas sur ce rhum.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai trouvé ce rhum très léger et il ne m’a pas transcendé.

La note

  • La transparence : 5/10

  • La bouteille : 3/5

  • Le travail sur le rhum : 3/5

  • Les ajouts : 4/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 13/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/10

  • La bouche : 11/20

  • La finale : 4/10

  • Le rapport qualité/prix : 2/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 3/5

La note globale de ce rhum est donc de 55 sur 100.

Où retrouver Havana Club sur internet

Sources

Conclusion

Il fallait bien le tester ce rhum pour être bien sûr que ce n’était pas le genre de rhum qui me plaise. Les rhums confectionnés spécialement pour la mixologie n’ont pas d’âme. Je ne prends pas grand plaisir à les déguster. Je ne serais même pas en clin à les utiliser en cocktail.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5109): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214