Menu Fermer

La cachaça Magnifica de Faria Envelhecida

Dans cet article je vais te présenter la cachaça Magnifica de Faria Envelhecida. On part pour le Brésil. C’est assez rare, mais c’est une région qui produit tout de même beaucoup de rhum, pardon de la Cachaça. Et il y a pour le coup de très bons produits.

La Cachaça est produite à partir de pur jus de canne, est-ce que cela vaut l’Agricole ?

Ma rencontre avec la cachaça Magnifica Envelhecida

Je m’intéresse à la Cachaça depuis un bon moment. Depuis mes débuts d’amateur de rhums de dégustation, il me semble.

J’en ai dégusté plusieurs déjà et je trouve leur parfum vraiment plaisant.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver une interview des Cachaças de la Fazenda Soledade sur ma chaîne YouTube.

C’est Jérôme, de la Cave « l’Adresse Gourmande » à Clayes-Sous-Bois, qui m’a fait découvrir cette cachaça. Je voulais à l’époque quelque chose de surprenant et différent de ce que j’ai l’habitude de déguster. Jérôme connaît bien mes goûts maintenant et il a tout de suite su quoi me proposer. J’ai été conquis sans difficulté.

C’est aussi Jérôme qui m’a convaincu de prendre cette cachaça dans ma sélection pour ma première dégustation à l’aveugle.

Alors, après vous avoir présenté cette sélection de rhums, je vous ai demandé sur Instagram, celle que vous vouliez que je déguste en vidéo.  Le choix a été partagé, mais c’est tombé sur la Cachaça Envelhecida. Certainement l’envie de découvrir ce que l’on ne connait pas.

J’ai fait des fiches de dégustation de ces rhums que je propose à ma liste. Si cela vous intéresse, je vous invite à rejoindre mes abonnés en donnant juste votre nom et votre email sur mon blog.

Pourquoi découvrir la cachaça Magnifica Envelhecida ?

La Cachaça Magnifica Envelhecida est assurément un rhum à découvrir ou offrir. Et cela quelle que soit votre affinité au rhum. Il y aura une découverte à faire.

C’est à un rhum à 43 degrés et donc encore facile à déguster ou tout du moins pas trop fort. Un jeune amateur pour parfaitement se frotter à cette cachaça et y trouver du plaisir.

C’est un rhum à déguster, mais qui se prête parfaitement au cocktail. Une Caïpirinha avec la cachaça Magnifica Envelhida est extraordinaire, car le doux parfum végétal est toujours présent et donne encore plus de fraîcheur au cocktail.

Ce qui est intéressant pour les amateurs avertis sera ce parfum si particulier qui, même si nous sommes toujours sur du pur jus de canne, est très différent de dont ils ont l’habitude. Il y a avec cette cachaça un nouvel univers à découvrir.

Les erreurs à ne pas commettre

Ce n’est pas un rhum agricole.

Malgré que ce soit bien produit à base de pur jus de canne, il y a plusieurs différences dans le processus de fabrication de la Cachaça qui font que le produit final est bien différent tout en ayant des points communs.

Le point le plus notable est l’alambic utilisé qui est très différent des alambics en colonne habituellement utilisés dans l’Agricole.

Il y a aussi le terroir et quelques différences dans la méthode de fermentation et de vieillissement qui font que le produit final affiche une aromatique bien différente d’un agricole.

Il est donc parfaitement normal de retrouver dans une situation où l’on n’aime pas la Cachaça alors que l’on adore le rhum Agricole.

Caractéristiques de la cachaça Magnifica Envelhecida

Distillerie\embouteilleur\distributeur

La cachaça Magnifica Envelhecida est un rhum distillé et vieilli au Brésil. Il est embouteillé sous la marque Magnifica.

Transparence de la marque

La fazenda Magnifica et son propriétaire Joao Luiz de Faria ont un grand désir de produire de la Cachaça de qualité. Et son travail a été plébiscité par beaucoup de ses paires.

La cachaça Magnifica est une cachaça Single Estate. Cela signifie que l’intégralité de la cachaça produite par la distillerie est faite à partir de la canne produite sur la propriété et que le moue est à 100% fait à partir de jus de canne (il faut savoir qu’au Brésil, il est parfaitement possible de mettre autre chose que de la canne à sucre dans le moue fermenté selon la réglementation. Cela n’enlève pas la dénomination de Cachaça. Cela ne dépasse pas les 10% du volume, mais cela a une incidence sur le produit final).

Région

C’est une Cachaça, elle ne peut donc venir que du Brésil. Aucun produit fabriqué hors du Brésil ne peut avoir la dénomination Cachaça.

Type de rhum

C’est une Cachaça vieillie un minimum de 2 ans en fût de chêne ex-bourbon.

La bouteille

La bouteille est des plus classiques.

Son prix

C’est une cachaça qui se vend autour de 40 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez la trouver chez votre caviste spécialisé comme l’Adresse Gourmande, mais vous pouvez aussi la trouver chez Rhum Attitude.

Quand je vous dis que l’on n’en trouve pas partout de la Cachaça… Il n’y a que Rhum Attitude qui en propose en ligne.

Mode de distillation

La Cachaça Magnifica Envelhecida est distillée dans un alambic Pot Still triple « Alegria ».

Allez lire l’article de Nicolas sur son blog, il explique très bien comment se déroule la distillation de cette cachaça.

Degré d’alcool

Cette cachaça titre à 43 degrés.

Maturation et vieillissement

La Cachaça Magnifica bénéficie d’un vieillissement d’un minimum de 2 ans. Elle repose tout d’abord pendant 1 an dans un foudre et est ensuite placée dans des fûts en chêne ex-bourbon où elle va vieillir pendant 2 à 4 ans.

Travail sur le rhum

La cachaça Magnifica Envelhecida est produite dans le but de proposer une cachaça de dégustation et pas simplement un alcool à diluer dans la glace avec une Caïpirina.  Cela offre à cette cachaça la possibilité d’être dégusté pure. Le maître distillateur Joao Luiz de Faria a travaillé le processus de fabrication de sa cachaça pour offrir la meilleure qualité.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Naud 15 ans – Ron du Panama [134/365]

Les ajouts

Il n’y a pas d’ajout dans cette cachaça.

La couleur

La robe est d’une belle couleur miel avec des reflets d’or.

La dégustation de la cachaça Magnifica Envelhecida

La Cachaça Magnifica Envelhecida surprendra par son aromatique très différente de ce que l’on peut avoir l’habitude de déguster. Les Brésiliens ont vraiment une manière personnelle de faire du rhum, heuuu… de la cachaça.

Porté par 43 degrés, c’est tout de même avec une belle puissance qu’elle exprime sa fraîcheur boisée et un boisé végétal et fruité. C’est un grand plaisir au nez. Et en bouche ce n’est pas en reste avec un caractère toujours bien présent et une belle longueur.

Arômes

Boisé, sous-bois, épice, badiane, canne fraîche, pomme, iode, huitre, viandé, pétrole, végétal, olive, poivre.

Le nez

Ce qui me frappe le plus et que j’aime beaucoup, c’est ce boisé hors du commun. On pourrait presque penser que c’est une essence de bois différente qui est utilisée, mais c’est bien du chêne. Derrière des esters bien présent et piquant, le boisé est frais et empreint de notes de sous-bois. C’est aussi un peu épicé, il y a une légère note de badiane.

Il y a derrière tout cela une canne fraîche encore présente mêlée de pomme.

Il y a également une ambiance maritime. Il y a des notes iodées et d’huitres.

Avec l’aération, il y a un petit côté viandé qui vient s’ajouter à l’aromatique. C’est léger, avec de petites notes pétrolifères. Cela donne une nouvelle dimension à l’aromatique complète.

La bouche

J’aime beaucoup cette aspiration iodée. Les esters sont assez puissants et bien piquants. Cela prend bien la bouche et imprègne le palais d’un boisé frais et végétal. Il y a quelques notes d’olives.

La fin de bouche est sur un poivré pleine de caractère qui s’adoucit très vite pour accompagner la finale.

La finale

Elle est assez longue, fraîche et avec un poivré gris très légèrement amère.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste n’est pas le trait marquant de cette dégustation. Cela reste le dépaysement que l’on a au nez. La bouche reste assez en accord avec le nez avec moins d’expression.

Mode de dégustation idéal

C’est assurément une cachaça de dégustation. On associe souvent la cachaça à la Caïpirinha et avec souvent des difficultés pour la boire autrement, mais celle-ci vaut vraiment le détour en dégustation pur.

Rapport qualité/prix

Pour un rhum de 2 à 4 ans et surtout avec une telle qualité gustative, c’est un prix tout à fait raisonnable, je trouve.

Mon plaisir à la dégustation

C’est une superbe découverte à faire. Je me répète, mais c’est une aromatique étonnante, dont nous n’avons pas l’habitude. Au-delà de ça, c’est un voyage olfactif et gustatif très intéressant avec une belle complexité.

Complexité

C’est un rhum qui peut plaire à de jeunes amateurs comme des plus avertis. Les premiers pourront exercer leur palais à des aromatiques différentes sans toutefois se bruler le palais et les plus avertis auront l’occasion de faire une découverte et d’élargir leur connaissance du rhum.

La note

  • La transparence : 10/10
  • La bouteille : 3/5
  • Le travail sur le rhum : 5/5
  • Les ajouts : 5/5
  • La couleur : 4/5
  • Le nez : 16/20
  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/5
  • La bouche : 15/20
  • La finale : 8/10
  • Le rapport qualité/prix : 5/5
  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5
  • Complexité : 4/5

La note globale de ce rhum est donc de 82 sur 100.

Développer son palais avec la cachaça Magnifica Envelhecida

Pour exercer votre palais avec ce rhum, je vous recommande de le déguster en comparaison avec un rhum agricole, par exemple le Neisson Profil 105. Vous allez être confronté à de sacré écart aromatique. Mais ce qui peut être très intéressant à apprendre, c’est l’expression du boisé. Concentrez-vous sur cette part de l’aromatique. Il y a beaucoup à y apprendre.

Dis-moi en commentaire les sensations que tu auras eues avec cette comparaison.

Des rhums similaires à la cachaça Magnifica Envelhecida

Si vous voulez faire une découverte étonnante, mais que vous n’avez pas l’occasion de trouver cette Cachaça, vous pouvez essayer le Nine leave Almost Spring qui est tout aussi étonnant. Vous avez le Ryoma qui est très clivant, moi je l’adore. Et si vous n’êtes pas attiré par les rhums japonais, vous pouvez essayer les Clairin comme Le Rocher, dépaysement garanti.

Ce qu’il faut retenir

La cachaça Magnifica Envelhecida est une cachaça de dégustation à découvrir. Si vous avez un mauvais avis pour la Cachaça, elle vous en fera changer. Si vous n’en avez jamais goûté, vous allez être totalement dépaysé.

Quoi qu’il en soit, il faut la goûter.

Où retrouver la cachaça Magnifica sur internet

Sources

Conclusion

Nous avons une vision vraiment réduite de ce qui peut être produit au Brésil. On en parle en n’ayant même pas la possibilité de déguster 1% de ce qui y est produit.

Alors comme la majeure partie de la Caïpirinha consommée ici est une cachaça bas de gamme destinée à la confection de Caïpirinha, la Cachaça a mauvaise réputation en dégustation pure.

Je serais curieux de découvrir d’autres propositions de cachaça au Brésil, une idée de voyage en perspective.

Si tu as aimé cet article, partage-le sur Facebook ou Tweeter, cela m’aide beaucoup😉. Et si tu trouves que je dis de la merde, surtout ne faites rien, tu risquerais de me faire de la pub involontairement😜.

N’oublie pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais aussi que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214