Menu Fermer

Rhum Arrangé banane flambée

Ce rhum arrangé est classique pour moi. Je le fais depuis de nombreuses années avec toujours de bons résultats. Aujourd’hui, pour vous la partager, j’ai envie de vous faire découvrir un rhum banane flambée qui soit de bonne qualité.

Ma rencontre avec le rhum arrangé banane flambée

Difficile de me rappeler la première fois que j’ai fait un rhum banane vanille. Cela remonte à bien des années. Les premières fois, je ne faisais pas flamber les bananes. Comme pour tous mes rhums, je ne travaillais pas le fruit avant de le mettre en macération.

J’aime beaucoup la banane. C’est un fruit que j’aime beaucoup et que je mange régulièrement. Je trouve qu’il va bien en rhum arrangé. L’aromatique de la banane se diffuse bien dans le rhum et il décuple sa gourmandise.

Je me souviens d’en avoir fait un une année en prévision d’un week-end de fête avec ma famille. La bouteille n’a pas fait plus 20 minutes. Je mettais encore beaucoup de sucre dans mes rhums arrangés à l’époque et il est vrai que l’on ne sentait pas beaucoup l’alcool.

Mais il y a toujours eu un point qui me chagrinait dans mes préparations, c’est que quoi que je fasse, les morceaux de banane noircissaient, même dans le rhum. Le goût n’en a jamais été affecté, il était toujours aussi bon, mais c’était vraiment moche.

Pourquoi faire flamber les bananes ?

C’est une technique que j’ai apprise en lisant des articles sur les rhums arrangés. Il faut flamber les bananes dans une poêle pour les figer.

Au début, je n’ai pas beaucoup réfléchi à la façon de les faire flamber. Comme j’ai des origines normandes, je faisais flamber les bananes coupées en petites rondelles avec du Calvados. C’était rapide et effectivement, les bananes ne brunissaient plus.

Ce n’est encore que plus tard que j’ai appris qu’il y avait une autre raison intéressante à faire flamber les bananes. C’est de les faire confire pour en décupler la puissance aromatique. Quand on fait confire un fruit, la cuisson casse le sucre qui va décupler l’aromatique. C’est pour cela qu’un fruit confit a beaucoup plus de goût qu’un fruit frais. Si l’on ajoute également du sucre dans le processus, cela décuple encore plus le goût.

Le flambage permet de donner une aromatique complémentaire à la banane.

Caractéristiques

Type de rhum

C’est un rhum arrangé à la banane.

La bouteille

C’est un test que j’ai fait dans un petit flacon de 50 cl.

La recette

La recette est un peu longue et délicate :

  • 50 cl de Rhum de mélasse à 55° ;

  • 3 bananes bien mûres, des bananes plantain, c’est le must ;

  • une gousse de vanille Bourbon ;

  • du sucre de canne non raffiné ;

  • un citron ;

  • l’équivalent d’un bon verre de jus de fruits.

Les points particuliers de la préparation :

  • La préparation des bananes est délicate. Comme nous utilisons des bananes bien mûres, elles sont fragiles, elles peuvent facilement casser. Et dans la bouteille, c’est quand même sympa d’avoir de belle tranche de banane en parfait état. Il faut donc les éplucher et les couper en deux dans le sens de la longueur ;

  • Avant de mettre les bananes à cuire, il faut préparer le caramel. Mettre le sucre dans la poêle et commencer à le faire fondre à feu moyen. Je ne mets pas de beurre pour éviter d’avoir des molécules de graisse en suspension dans la macération ;

  • Quand le sucre commence à être fondu de manière homogène, il faut le déglacer avec le citron. Mettre le feu au plus faible et ajouter le jus de fruits. Bien mélanger le caramel ;

  • Ajouter les bananes dans le caramel. On va les faire confire, c’est donc une cuisson lente en profondeur et à feu doux. Compter 5 minutes par face ;

  • Quand les bananes sont bien confites, ajouter une rasade de rhum et allumer le feu?? ;

  • Mettre délicatement la banane dans la bouteille, la gousse de vanille fendue et arroser de rhum.

La macération

Je conseille de laisser macérer pendant 3 mois. Personnellement, au bout de 2 mois, la macération avait déjà une superbe aromatique où la banane était royale.

Après, pour avoir laissé des fois macérer la préparation pendant plus d’un an, je sais que ce RA est toujours excellent même après une longue macération. C’est juste que c’est un rhum qu’il est difficile de faire durer une fois que l’on a commencé à le boire.

Le prix de revient de la recette

Voici les ingrédients pour 1 litre de rhum :

  • 1 litre de rhum de mélasse à 14 euros le litre ;

  • 4 bananes plantain, 3 euros ;

  • 1 citron vert, 0,5 euro ;

  • 10 cl de jus de fruits, 0,2 ;

  • 40g de sucre de canne non raffiné, 3 euros ;

  • 1 gousse de vanille, 5 euros.

À 25,7 euros, c’est un rhum qui commence à faire son prix pour un rhum arrangé. Mais il est tellement bon quand il est bien fait qu’il le vaut bien.

Originalité de la recette

C’est une recette très classique que beaucoup d’amateurs font également. J’ai essayé de la faire de la meilleure qualité possible.

Degré d’alcool

Avec le rhum à 40 degrés que j’ai utilisé, je pense que ma préparation doit tourner autour des 25 degrés. C’est vraiment très léger. Je pense qu’il faudrait utiliser un rhum à 55 degrés pour que le résultat final ait un peps intéressant.

Vieillissement

J’ai utilisé un rhum vieilli pour ce test, le Doorly’s XO. C’était un test intéressant qui m’a permis de comprendre que pour cette recette il n’est pas intéressant d’utiliser un rhum vieux.

La couleur

Il a une belle couleur d’un caramel profond avec un léger dépôt en suspension.

La dégustation

Arômes

Banane, caramel, vanille, bois.

Le nez

Au nez, c’est le rêve, la banane, la banane, encore la banane et surtout la banane. Il n’est clairement pas puissant. Il est tout en douceur. Le côté liquoreux est vraiment présent, la vanille est très légère, mais c’est surtout le caramel qui se fait une petite place à côté de la banane. Que dire de plus si ce n’est qu’elle est explosive, d’une grande gourmandise et pâtissière ? C’est un vrai délice.

Contraste entre le nez et la bouche

Comme je m’y attendais, c’est un rhum linéaire presque uniquement sur la banane.

La bouche

En bouche, on retrouve la banane en bonne place avec un superbe caramel qui a plus de place légèrement rehaussée par de petites épices et un léger boisé. C’est chaud et encore très gourmand. Il n’y a presque pas de puissance en bouche. J’ai l’impression de déguster une petite liqueur. Le sucre est vraiment en bonne place.

La finale

La finale est courte, pour ne pas dire inexistante. Mais je m’y attendais et cela ne me dérange pas.

Retrouve-t-on les arômes de la macération ?

La banane est exceptionnelle et la vanille se sent plutôt bien. Toutefois, le Doorly’s XO se fait presque totalement oublier.

Mode de dégustation idéal

Ce rhum arrangé peut se déguster autant pur qu’en punch avec quelque jus de fruits que ce soit. Il est tout de même d’une aromatique extraordinaire et ce suffit vraiment à lui tout seul.

Mon plaisir à la dégustation

Je suis un peu déçu de ne pas avoir retrouvé le Doorly’s dans ce rhum. Mais honnêtement, ce rhum arrangé est d’une toute beauté. La banane est extraordinaire et je n’ai jamais rien bu qui ne soit aussi bien porté sur ce fruit. C’est juste une petite gourmandise.

La note

  • La bouteille : 3/5

  • Difficulté de la recette : 3/5

  • Originalité : 2/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/10

  • La bouche : 15/20

  • La finale : 1/10

  • Retrouve-t-on les arômes de la macération : 7/10

  • Mon plaisir à la dégustation : 8/10

La note globale de ce rhum est donc de 62 sur 100.

Bon, cette note n’est pas excellente alors que j’ai pris beaucoup de plaisir à le déguster, mais c’est parce que ce n’est pas encore à la hauteur de ce que j’en attendais. Il faudra que j’en refasse une autre fois en corrigeant ce qui ne va pas dans cette version.

Conclusion

On est pas loin de quelque chose de très bon. J’y ai pris beaucoup de plaisir. À faire la recette également. Je vois à travers cette recette l’expérience que j’ai acquise durant cette année et cela fait vraiment plaisir.

Est-ce que cette recette vous intéresse et voudriez-vous la tester ?

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *