Menu Fermer

Matugga Golden Rum – Rhum Ambré [140/365]

Découverte du Matugga Golden Rum pour le treizième jour du calendrier de l’avent du rhum. Un rhum anglais qui nous vient d’Afrique. Il n’y a pas beaucoup de rhum africain, c’est une découverte qui promet d’être intéressante ?.

Ma rencontre avec le Matugga Golden Rum

Treizième rhum du calendrier de l’avent du rhum (24 days of rum). Je ne dirais pas toujours, car j’ai déjà eu des rhums connus dans le calendrier, mais il faut avouer qu’il y a pas mal de découvertes à travers ce calendrier. Ce rhum encore une fois, je ne le connais pas. Mais c’est tout de même un rhum qui se trouve en France. Et j’ai pu trouver pas mal d’information dessus. On notera surtout une note de 83 points par Whisky Fun, ce qui n’est pas rien.

L’univers du rhum est vaste et c’est toujours un plaisir de faire ces découvertes.

L’histoire du Matugga Golden Rum

C’est la société Matugga Beverages qui a lancé ce rhum en passant par la distillerie English Spirit pour distiller la mélasse venue d’Afrique de l’Est.

La mélasse viendrait donc de Matugga, une petite ville de l’Ouganda. La mélasse venant d’un terroir africain et un savoir-faire anglais, c’est une promesse d’un produit intéressant. Ou en tout cas qui invite à la curiosité.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Matugga Golden Rum est un rhum dont la mélasse est produite en Afrique de l’Est. Il est distillé à la English Spirit distillery et il est vendu sous la marque Matugga. Chacun son métier ?.

Transparence de la marque

Là, il y a un souci. Il y a quelque chose d’étrange dans la fabrication de ce rhum ou du moins dans ce qui est distribué. Il y a plusieurs blogueurs qui ont proposé une note de dégustation de ce rhum et tous n’en ont pas le même retour. Certains le trouvent sec et d’autres le trouvent sucré. Durhum a même décelé un taux de sucre de 45 g par litre.

Cyril n’est pas le seul à trouver ce rhum liquoreux. Alors que Serge l’a trouvé intéressant et l’a plutôt bien noté. Je sais que Serge n’est pas fan des rhums avec ajout de sucre, donc il n’a pas du déguster le même rhum.

Personnellement, je ne l’ai pas trouvé spécialement liquoreux et je le dirais même sec. Je m’interroge donc sur ce qu’il y a derrière ce rhum. Une personne qui le trouve liquoreux passe, mais quand il y en a plusieurs, ce n’est plus une erreur, surtout avec un tel taux de sucre. Il y a donc anguille sous roche. J’essaie d’avoir plus d’information à ce sujet ?.

Région

C’est un rhum qui vient d’Angleterre.

Type de rhum

C’est un rhum de mélasse de tradition anglaise.

La bouteille

La bouteille est légèrement différente de ce que l’on peut trouver habituellement. Mais bon cette forme n’est pas spécialement originale.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve entre 40 et 45 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver sur Excellence Rhum, Rhum Attitude ou chez Christian de Montaguère. Vous pouvez également le trouver chez votre caviste préféré.

Mode de distillation

La mélasse est distillée 3 fois dans des petits alambics Pot Still de 200 litres.

Degré d’alcool

Il titre à 42 degrés.

Vieillissement

C’est un rhum sans âge. C’est un assemblage de rhums entre 2 et 3 ans.

Travail sur le rhum

Il y a une interrogation à se poser sur le travail fait sur ce rhum. 3 distillations du rhum, cela élimine la majeure partie des arômes. Cela en fait presque un rhum neutre. Il y a un petit vieillissement, mais court pour vraiment développer une aromatique. Et après la dégustation, la promesse d’un rhum étonnant n’est pas tenue. Il y avait moyen de faire un rhum de grande qualité, mais tout est cassé par ces 3 distillations.

Les ajouts

Le Matugga Golden Rum n’a pas été testé par Drecon, mais il a été testé par Durhum et là, ça fait mal. 45,7 g de sucre par litre, ils ont fait tomber le sac de sucre dans la cuve. Cyril a mis une note de 59 à ce rhum. À se demander s’il a bu le même rhum que Serge.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Clément Canne Bleue 2015 – rhum millésimé [108/365]

La couleur

La robe est d’une belle couleur dorée.

La dégustation du Matugga Golden Rum

Arômes

Végétal, agrume, épices, café.

Le nez

Au nez, il est plutôt frais et sur des esters légèrement agressifs, mais sans être grandement puissant. Ils viennent vite au nez. C’est sur un fruité qui a du peps, un peu comme du vin blanc sec. Il y a de l’agrume entre l’orange et le citron et il y a des notes d’olives. C’est également bien épicé et c’est là que l’on découvre le léger boisé qu’il y a dans ce rhum.

Avec l’aération, les esters prennent un peu plus de puissance sur un profil très végétal. Il y a un duel entre le fruit et les épices derrière des esters éthyliques.

Le contraste entre le nez et la bouche

C’est un rhum plutôt linaire. Il reste sur le même profil au nez comme en bouche.

La bouche

En bouche, il a une texture légèrement huileuse, mais sèche. Les esters viennent vite prendre la bouche pour y installer une fraîcheur végétale. Je retrouve les arômes de citron vu dans le nez et plutôt acides. C’est bien épicé et légèrement amer. Il y a en fin de bouche des arômes de caramel et de café.

La finale

La finale est longue sur un poivré blanc bien piquant et de légères notes de café qui s’évanouissent très vite.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum de mixologie. Il n’a pas une grande complexité. À la rigueur, il pourrait être plaisant en apéritif.

Rapport qualité/prix

Je trouve son prix légèrement au-dessus des rhums du même type que l’on peut trouver. Je dirais qu’il aurait été plus juste entre 30 et 35 euros.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un petit plaisir à la dégustation de ce rhum. C’est vraiment un rhum que j’aurais préféré en cocktail. Comparativement je préférerais largement boire un Penny Blue en sec.

Complexité

C’est un rhum qui n’a pas une grande complexité. C’est un rhum qui a perdu une grande partie de son aromatique avec les distillations.

La note

  • La transparence : 3/10

  • La bouteille : 3/5

  • Le travail sur le rhum : 1/5

  • Les ajouts : ?/5

  • La couleur : 4/5

  • Le nez : 15/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 1/5

  • La bouche : 14/20

  • La finale : 4/10

  • Le rapport qualité/prix : 3/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 3/5

  • Complexité : 2/5

La note globale de ce rhum est donc de ? sur 100.

Il y a des choses bizarres derrière ce rhum. Je vais attendre d’avoir quelques réponses avant de poser ma note définitive.

Où retrouver Matugga sur internet

Les commentaires Facebook sur ce rhum

La communauté est forte sur les réseaux sociaux et de nombreux commentaires sont faits sur les rhums. Je préfère me faire mon propre avis personnellement, mais cela reste une mine d’information et des avis qui peuvent être très différents du mien :

Sources

Conclusion

Beaucoup d’interrogation avec cette dégustation. Le calendrier de l’avent du rhum me fait plonger dans la partie la plus sombre du rhum. Je me pose de plus en plus de questions sur les méthodes de fabrication du rhum et les méthodes de marketing qu’il y a souvent derrière pour le vendre.

Je me passionne pour le rhum. J’ai le désir de me faire plaisir à la dégustation du rhum. Mais j’ai aussi le désir de toucher une histoire et une histoire vraie. Pas seulement un rêve.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214