Menu Fermer

Rhum arrangé Des Vins à Vous !

Il y a de nombreux restaurants qui proposent des rhums et des rhums arrangés à la dégustation. Des Vins à Vous est l’un de ces restaurants, même si la boisson de prédilection de Corentin n’est pas le rhum.

Ma rencontre avec le rhum arrangé Des Vins à Vous !

Cela fait maintenant plusieurs années que je connais Corentin. Je l’ai connu avant qu’il ouvre son restaurant à Paris. Quand il m’a dit qu’il avait fait un rhum arrangé pour le proposer à ses clients en digestif, j’ai immédiatement voulu le goûter.

Une petite escapade durant une après-midi bien calme pour aller voir mon ami et découvrir sa création.

Comme d’habitude, nous avons discuté de choses et d’autres. Nous avons beaucoup discuté du restaurant.

J’ai fini par demander qu’il me fasse déguster sa petite création. Cela aurait pu durer jusqu’à la fin de la nuit ?.

Corentin voulait donc proposer un digestif à ses clients. Il voulait quelque chose de sucré, mais qui soit tout de même frais. Il voulait quelque chose qui puisse détendre ses clients à la fin du repas, après le dessert.

C’est son premier rhum arrangé. Il a utilisé une base séchée de fruit qu’un ami lui a rapporté de la réunion et il l’a pimpé. Pour le rhum, il a utilisé un Saint James 50°. Il y a de la feuille de bigarade et surtout des agrumes. Ce qu’il voulait, c’est avoir de l’agrume et que tout le reste n’apporte que de l’équilibre.

Corentin adore la feuille de bigarade. Elle apporte un petit piquant sur la langue qui n’est pas désagréable.

Pourquoi aller chez Des Vins à Vous ?

Corentin est un grand amateur de vin et c’est donc surtout du vin que l’on boit dans son restaurant.

« Des Vins à Vous » et il aime le vin, non sans blague ?.

J’adore son logo.

Certains clients viennent d’ailleurs uniquement pour boire du vin. Mais il a tout de même quelques rhums à proposer à ses clients.

Corentin veut promouvoir les produits français. Les vins sont tous français bien entendu et il propose des rhums français ou d’embouteilleurs français comme la Compagnie des Indes par exemple.

Le meilleur est la cuisine du marché dont la carte est renouvelée chaque jour. Cela reste une cuisine simple, mais délicieuse et qui s’accorde parfaitement aux vins sélectionnés par Corentin. On passe un très bon moment et en bonne compagnie.

Caractéristiques

Type de rhum

C’est un rhum arrangé aux agrumes.

La bouteille

L’arrangé a été fait dans une bouteille classique. La recette est sur une étiquette attachée avec une ficelle.

La recette

La recette est des plus simple :

  • 70 cl de Rhum agricole à 50° ;

  • 20g de feuille de bigarade séchée ;

  • Une cuillère à café de grain de poivre ;

  • L’équivalent de 2 oranges bien fraîches, juste les suprêmes ;

  • 20 cl de sirop de sucre brun Depaz.

La macération

La macération n’est pas très longue. Au bout d’un mois de macération, celle-ci est coupée avec un gros filtrage.

Corentin voulait quelque chose de précis au niveau de l’aromatique. Il aurait pu avoir quelque chose qui soit plus proche d’un bon gros bonbon en le laissant macérer indéfiniment, mais ce n’est pas ce qu’il voulait. C’est un parti pris, mais on ne peut pas plaire à tout le monde. Il voulait aussi se faire plaisir à lui.

Le prix de revient de la recette

Ce n’est pas un rhum qui revient bien cher en définitive :

  • 70 cl de rhum à 15 euros le litre ;

  • 40g de préparation séchée de bigaradier, 4 euros ;

  • 2 oranges bio bien fraîches, 1 euro ;

  • 20 cl de sirop de sucre brun Depaz, 3 euros.

On est aux allants tours de 20 euros pour cette recette, ce qui n’est pas trop cher.

Originalité de la recette

Les oranges sont très souvent utilisées dans la préparation de rhums arrangés. Ce n’est pas cela qui fait l’originalité de la recette. L’utilisation des feuilles de bigarade est déjà plus étonnante. J’ai déjà utilisé des feuilles de laurier personnellement, mais je ne connaissais même pas le bigaradier avant que Corentin m’en parle.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un rhum arrangé en suspension, le rhum 44

Le poivre c’est des plus classique.

Degré d’alcool

Le rhum de base utilisé est un rhum à 50 degrés. Avec le sirop de sucre de canne et les fruits, il doit être tombé entre 35 et 40 degrés. Il a gardé une belle puissance au nez.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum. Macération dans la bouteille.

La couleur

Il a une robe caramel et légèrement opaque, sûrement à cause d’un restant de dépôt, malgré la filtration.

La dégustation

Arômes

Agrume, orange, citron, pulpe d’orange, feuille de bigarade, orange confite.

Le nez

Au nez, on est directement sur l’agrume. Un agrume plutôt amer, mais d’une très belle fraîcheur. C’est la fraîcheur du zeste de citron juste pressé sur le verre et avec toute la puissance du rhum. Cela explose au nez et ce n’est pas gâché par le sucre. Il y a un vrai peps de pulpe d’orange et c’est également très piquant. On retrouve bien là la feuille de bigarade.

Il y a tout de même un côté gourmand et même bonbon sur de l’orange confite, poivre.

Contraste entre le nez et la bouche

Il y a un grand contraste entre le nez et la bouche. Alors que le nez a su conserver le peps et la fraîcheur de la canne, la bouche elle est sur une pure gourmandise, douce et presque chaleureuse.

La bouche

En bouche, il est bien liquoreux et d’une douceur bien gourmande. Il y a un côté pâtissier dont on ne peut pas se défaire, malgré un piquant qui rappelle bien que c’est un agricole que l’on a en bouche. Il y a peut-être aussi la feuille de bigarade dans ce piquant, car il a un léger côté herbacé. C’est en tout cas très accessible.

En y revenant, on trouve une petite amertume légère qui s’apprécie bien avec la gourmandise du sucre.

La finale

La finale est très courte. Il y a une petite pointe poivrée, mais le sucre est suffisant pour endormir la finale. Comme me l’a dit Corentin, c’est un parti pris. Il voulait quelque chose qui ne soit pas trop complexe, mais qui puisse simplement donner une note finale au repas.

Retrouve-t-on les arômes de la macération ?

Tout se retrouve à la dégustation. L’orange était ce qu’il y avait de plus facile à retrouver. Je dirais que le challenge est même de ne pas laisse l’orange tout dominer.

Il y a un petit côté poivré qui se retrouve en finale, entre le rhum et l’épice, difficile de savoir ce qui l’apporte, mais vu la quantité de sucre je pencherais tout de même pour l’épice.

La feuille de bigarade se retrouve surtout au nez. En bouche, il est difficile de la distinguer.

Le sirop de sucre de canne apporte beaucoup de gourmandise et un côté pâtissier en bouche.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum arrangé qui se déguste très bien sec. Mais le meilleur moment pour le déguster est surtout en digestif et en accompagnement du dessert.

Corentin suggère de le déguster avec une poire pochée. L’alliance de la poire et du rhum rehausse l’agrume en bouche et c’est délicieux.

Mon plaisir à la dégustation

On sent une belle fusion entre le rhum et l’agrume. C’est bien agréable et même très bien fait. Pour un premier essai, c’est plutôt bien réussi.

C’est en bouche que cela pêche un peu pour moi, légèrement trop sucré à mon goût, je dois avouer qu’en fin de repas, c’est très agréable. Et en plus avec la poire pochée, c’est un pur délice.

La note

  • La bouteille : 2/5

  • Difficulté de la recette : 5/5

  • Originalité : 3/5

  • La couleur : 4/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 8/10

  • La bouche : 13/20

  • La finale : 2/10

  • Retrouve-t-on les arômes de la macération : 9/10

  • Mon plaisir à la dégustation : 7/10

La note globale de ce rhum est donc de 69 sur 100.

Conclusion

Cette première édition du rhum arrangé Des Vins à Vous est maintenant terminée. Mais Corentin a toutefois beaucoup aimé cette expérience et il a préparé depuis d’autres rhums arrangés à vous faire découvrir dans son restaurant. Et si ce n’est pas pour le rhum que vous y allez, je vous recommande sa cuisine qui est excellente.

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214