Menu Fermer

Rhum arrangé ou punch Shrubb

À l’approche de Noël, il y a un rhum que l’on prépare facilement et qui a le mérite d’avoir une aromatique explosive, c’est le Shrubb. J’ai eu de nombreuses fois l’occasion de le déguster, fait par d’autres, que ce soit des arrangeurs ou des distilleries, mais jamais satisfais, toujours trop sucré. J’ai donc voulu en faire une recette, plus à mon goût.

Le Shrubb !

Le Shrubb est un punch qui trouve ses origines aux Antilles. Comme on est sur les Antilles, on va parler de punch et non de Rhum arrangé. Enfin, je vais essayer?. Je vous ferais un article un jour sur les différences entre Rhum arrangé et Punch.

C’est donc une recette des Antilles qui a coutume d’être réalisée pour les fêtes de Noël. Ce qui est assez logique puisque ses ingrédients sont à maturité pour les fêtes de Noël et que la macération est très courte.

La plupart du temps, on y met beaucoup de sucre ce qui en fait plus une liqueur qu’un punch, mais comme dans mon cas, il y a peu de sucre, ce n’est même pas un punch et seul le terme rhum arrangé est pertinent.

C’est donc une boisson que l’on boit lors du réveillon de Noël après le repas. Si vous vous faites un bon repas créole à cette occasion, vous allez vraiment apprécier cette petite touche sucrée en fin de repas.

Le shrubb est un punch macéré de l’écorce d’agrumes (oranges, citrons, mandarines…) et adouci avec du sucre. Cela, c’est pour la recette de base, mais il y a autant de variantes du Shrubb que d’arrangeurs. Il est possible de faire toutes les modifications que l’on veut comme pour tout rhum arrangé. Vous pouvez ajouter des épices comme de la cannelle, des clous de girofles ou encore du gingembre pour apporter du piquant. Vous pouvez aussi ajouter d’autres fruits comme l’ananas par exemple, cela se fait beaucoup.

Pourquoi faire un Shrubb ?

À l’approche de Noël, je trouve que cela tombe sous le sens. Les fruits sont de saison, la macération est courte et surtout, c’est un rhum arrangé à l’aromatique exubérante. Un petit plaisir des plus facile à faire.

C’est un punch qui est repris par la plupart des distilleries antillaises et les arrangeurs. C’est un punch très connu et festif.

Il y a aussi le fait que je voulais changer un a priori très fort en moi qui était que comme cette recette veut que l’on ajoute beaucoup de sucre, toutes les fois où j’en ai goûté, j’ai trouvé cela équerrant. Et j’ai eu de nombreuses occasions d’en boire. Lors d’évènement ou de soirée dégustation.

Je voulais donc faire mon propre shrubb pour voir si je pouvais réaliser une recette qui puisse me plaire. J’ai tout de même ajouté du sucre, mais beaucoup moins que dans la recette originale. J’ai vraiment voulu donner la part belle au fruit.

Caractéristiques

Type de rhum

C’est un rhum arrangé aux agrumes.

La bouteille

C’est dans un ESB HSE que j’ai décidé de faire cette recette. Une bouteille que je venais tout juste de finir et qui se prêtait parfaitement à l’occasion.

La recette

La recette est des plus simple :

  • 70 cl de Rhum agricole à 55° ;

  • l’écorce de 4 oranges bio ;

  • deux cuillères de sucre de canne non raffiné.

Les points particuliers de la préparation :

  • quand on épluche l’écorce des oranges, il faut veiller au maximum à éviter de prendre la peau blanche, car c’est cette partie qui apporte l’amertume ;

  • Vous pouvez faire macérer les pelures ainsi, mais personnellement, j’ai voulu les ciseler pour augmenter encore la puissance de macération.

Pour ce rhum arrangé, je recommande d’utiliser un rhum agricole. Nous sommes sur une recette venant des Antilles et c’est donc le rhum agricole qui prime pour cette recette. Mais il y a un intérêt à utiliser du rhum de mélasse si l’on veut avoir quelque chose de plus rond.

La macération

C’est un rhum arrangé dont la macération est très rapide. Une semaine de macération grand max. Même si vous avez totalement éliminé la peau blanche, il est déconseillé de laisser macérer plus pour éviter au maximum l’amertume.

Le prix de revient de la recette

Pour 1 litre de rhum, c’est très abordable :

  • 1 litre de rhum à 15 euros le litre ;

  • 4 oranges bio, 2 euros ;

  • 3 cuillères de sucre de canne non raffiné.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bielle versus Bologne, duel de rhum blanc

Originalité de la recette

C’est une très vieille recette, très prisée, mais j’y ai apporté une petite originalité en diminuant fortement la dose sucre.

Degré d’alcool

Il est entre 45 et 50 degrés d’alcool. Peu de sucre dans la préparation et aucune dilution puisque l’on ne met pas le jus des fruits. Le rhum garde donc une bonne partie de sa puissance d’origine. Comparé aux versions que j’ai goûtées jusqu’ici qui tournait autour des 30°, cela fait un sacré changement.

C’est ma préférence, vous pouvez si vous le souhaitez ajouter plus de sucre. Je vous recommande d’utiliser du sirop de batterie. Le degré d’alcool en sera alors affaibli.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum. Une macération dans une bouteille en verre et c’est du rhum blanc agricole.

La couleur

Il a une belle robe caramel apportée par le sucre de canne non raffiné.

La dégustation

Arômes

Orange, cacao, poivre noir.

Le nez

Avant même de porter le verre à mon nez, c’est impressionnant comme le parfum d’agrume commence à embaumer la pièce. Au nez, c’est une explosion d’orange, de l’orange, encore de l’orange et surtout de l’orange. Les esters du rhum agricole portent l’orange avec une superbe fraîcheur. Il y a une petite gourmandise, très légère qui est très agréable et qui n’empiète pas sur la puissance du fruit.

Avec un peu de temps d’aération, le rhum agricole se fait un peu de place. On retrouve le petit piquant plein de fraîcheur. Mais l’orange garde toujours la place principale.

Contraste entre le nez et la bouche

Ce n’est pas un grand contraste, mais il est tout de même intéressant. L’orange est présente tout du long. Le contraste se place sur une très belle fraîcheur au nez et une chaude gourmandise en bouche.

La bouche

En bouche, les esters portent l’agrume avec force. On a la sensation de croquer dans une orange dont on n’aurait pas enlevé l’écorce. Quand le rhum touche la langue, avant même de découvrir les autres arômes, on a une petite gourmandise qui fait très plaisir. Il y a aussi une petite note de cacao qui est très courte. Ensuite, les esters sont accompagnés d’une petite amertume qui est bien plaisante.

La finale

La finale est sur un poivré noir avec toujours cette petite amertume et un petit piquant très plaisant. Le piquant reste longtemps, mais finit tout de même .

Retrouve-t-on les arômes de la macération ?

Au nez, je retrouve parfaitement ce que je voulais avoir. Cela dépasse même mes attentes, car la puissance de l’orange est décuplée par les esters du rhum. Je suis trop content de ce résultat.

En bouche, l’orange est très présente, le rhum agricole garde encore une bonne place. Il y a également une petite amertume, mais c’est quelque chose qui ne me dérange pas. C’est même plutôt plaisant.

Mode de dégustation idéal

Ce rhum arrangé peut se déguster autant pur qu’en punch avec quelque jus de fruits que ce soit. Il est tout de même d’une aromatique extraordinaire et ce suffit vraiment à lui tout seul. Un pur délice

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à faire cette dégustée. Quelle explosion d’orange au nez ! J’ai trouvé cela purement magique. Quelle puissance aromatique ! Il fallait vraiment diminuer le sucre dans cette macération pour donner plus de place au fruit, un fruit de toute beauté.

La note

  • La bouteille : 4/5

  • Difficulté de la recette : 4/5

  • Originalité : 3/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 18/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 5/10

  • La bouche : 16/20

  • La finale : 9/10

  • Retrouve-t-on les arômes de la macération : 10/10

  • Mon plaisir à la dégustation : 10/10

La note globale de ce rhum est donc de 84 sur 100.

Conclusion

C’est le premier shrubb que je fais et je partais vraiment sur un doute avec les expériences que j’avais pu vivre par le passé avec cette recette. Et le résultat a dépassé mes attentes. J’adore. L’agrume allié à la puissance de l’agricole, c’est vraiment un match du tonner.

Il y a un peu d’amertume en bouche, mais c’est quelque chose que j’aime et comme elle n’est pas forte, c’est même très agréable.

Et vous, que pensez-vous de l’amertume que l’on peut retrouver dans la macération des agrumes ? Je sais que l’on cherche toujours des techniques pour la diminuer au maximum. Cela m’intéresse d’avoir votre avis, dites-le-moi en commentaire.

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

1 Comment

  1. COUËRON Jean Robert

    Merci pour cette recette de schrubb ,je ne connaissais que celui de chez JM qui vaux 9 € chez eux en l’achetant par 6
    12 € dans les grandes surfaces martiniquaises et 26€ mini en métropole !!!
    Grace à toi je vais pouvoir le faire moi -même . UNe fois philtrer combien de temps peut-il être conservé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214