Menu Fermer

Superior Vodka Imperial Royal Dragon

Elle trône dans le décor de mon bar depuis le tout début de mon blog. Cette bouteille de 6 litres et qui pèse près de 10 kilos est une vodka russe, la Vodka Imperial Royal Dragon. C’est l’une des meilleures vodkas qui est produite en Russie et pour parfaire le décorum elle contient des paillettes d’or 23 carats?. C’est une vodka de luxe.

Ma rencontre avec la Vodka Imperial Royal Dragon

Je ne vais jamais cesser de parler de lui, mais c’est encore chez Jérôme à l’Adresse Gourmande que j’ai découvert cette bouteille. Elle trônait en belle place dans sa boutique. J’étais avec un ami d’enfance quand je l’ai vu pour la première fois et il m’a bien vu loucher dessus.

Je commençais tout juste à m’intéresser au rhum à l’époque. J’étais bien loin de penser encore à faire ce blog et je buvais encore pas mal de vodka en soirée avec mes amis et ma famille.

Mon ami n’a pas oublié mon intérêt pour cette bouteille et pour mon anniversaire, j’ai eu la surprise de la recevoir en cadeau. Encore aujourd’hui, je lui dis qu’il a été fou de m’offrir ça. Non, mais sans vous parler de son prix, c’est tout de même une bouteille de 6 litres et qui pèse pas loin de 10 kilos. Ça en fait un sacré morceau que j’ai toujours peur de péter à chaque fois que je sers un verre.

Pour m’éviter la tentation de la revendre, je l’ai ouverte tout de suite. J’avoue avoir eu du mal à l’apprécier sec. Je crois que c’est la première vodka que j’ai bue sec. Mais j’ai tout de suite su qu’elle était bien meilleure que tout ce que j’avais pu boire jusqu’ici.

J’ai eu une autre occasion d’en boire avec des amis depuis, mais cela fait près de 2 ans que je n’en ai pas bu. Je la redécouvre donc avec vous pour cet article.

Pourquoi découvrir la Vodka Imperial Royal Dragon ?

C’est l’une des meilleures Vodkas du monde, une vodka qui peut pleinement s’apprécier en dégustation pure. Il y a un véritable travail de qualité derrière cette vodka. Et aussi un gros travail commercial pour pouvoir rivaliser avec d’autre vodka très réputée dans les boites de nuit.

Oui, c’est une vodka de luxe qu’il est très difficile de trouver aujourd’hui, même dans sa version à 70 cl.

Mais si vous avez l’occasion de la déguster, je vous la recommande. Vous aurez l’occasion de déguster une vraie vodka et pas un de ses similis de vodka mal faits dont seule la bouteille vaut le coup. On ne la citera pas, mais elle est absolument infâme?.

La Vodka Imperial Royal Dragon est une vodka dont tout le process de fabrication est pensé pour offrir le meilleur produit qui soit. Le meilleur seigle et les meilleures techniques de distillation.

L’histoire de la Vodka Imperial Royal Dragon

La Vodka Imperial Royal Dragon est née d’un concept qui s’est voulu original. La Vodka est un alcool festif, très prisé et pas qu’en Russie. Plusieurs marques se sont spécialisées dans la production de vodka pour les boites de nuit. Des vodkas dont la bouteille respire le luxe, mais dont le jus n’est pas toujours à la hauteur. Les concepteurs de Vodka Royal Dragon ont donc voulu mettre au point une vodka qui soit la meilleure en tout point. Ils ont été chercher le meilleur ingrédient de base du monde, la meilleure récolte du seigle d’hiver. Le moût est ensuite distillé 5 fois dans un alambic en cuivre.

Il ne manquait plus qu’à créer une bouteille encore plus extraordinaire que les concurrents. Et là encore, ils ont été chercher le meilleur savoir-faire du monde, une bouteille de style italien, de l’or suisse, un dragon asiatique, des diamants belges et un design hollandais.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Je n’ai rien trouvé sur la distillerie, elle est vendue sous la marque Royal Dragon.

Transparence de la marque

À part ce que la marque communique, je n’ai pas trouvé grand-chose. Tous les sites qui en parlent reprennent exactement le texte de la marque. Comme je n’ai pas pu trouver la distillerie d’origine, je dirais que la transparence est plus que moyenne. Après, c’est aussi un gros manque de connaissance de ma part. Je ne connais pas le réseau de la Vodka, mais je sais que c’est bien plus opaque que dans le rhum.

Région

Cette Vodka vient de Russie

La bouteille

Alors là, on est certainement sur la plus belle bouteille de ma collection et de loin. Le dragon en verre à l’intérieur est de toute beauté. Sans même parler de la vodka, la bouteille est une véritable œuvre d’art.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le Pocktail – un cocktail à emporter

Son prix

La bouteille de 70 cl était vendue autour de 60 euros.

Où la trouver ?

Je n’ai pas trouvé de site qui la vende encore.

Mode de distillation

Elle a été distillée 5 fois dans un alambic en cuivre

Degré d’alcool

Cette vodka titre à 40°

Vieillissement

Pas de vieillissement pour cette vodka

Travail sur le rhum

Même s’il y a un manque de transparence, le travail sur cette vodka est indéniable. Il y a un vrai désir de faire une bonne vodka et la bouteille est sublime.

La couleur

La robe est claire et limpide avec quelques paillettes d’or.

La dégustation de la Vodka Imperial Royal Dragon

Arômes

Badiane, menthe, réglisse, épices, cannelle, humus, café, épine de pin.

Le nez

Au nez, cette vodka est d’une très belle douceur. Les esters montent avec une toute fraîche gourmandise. Ce n’est pas de la canne à sucre, mais c’est très frais aussi. C’est floral et même très végétal. C’est froid en faite plus que frais. Il y a une très belle aromatique qui mêle de la badiane, de la menthe et de la réglisse et tout cela avec une belle gourmandise. Derrière il y a également de légères épices piquantes, je dirais principalement de la cannelle.

Si je devais planter un décor, je dirais que je suis à la montagne au milieu d’une forêt de conifères. Je sens un léger humus sur l’écorce des arbres. Il fait très froid. Je me réchauffe en mâchant un bâton de réglisse.

Je n’ai pas constaté d’évolution avec l’aération.

En dégustation givrée, elle est déjà plus épaisse. La sensation de froid est exacerbée. Mais l’aromatique ne semble pas différente.

Ha ! Et contrairement à ce que je dis dans la vidéo, ce n’est pas du tout sur le seigle?.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste dans cette vodka n’est pas fou. Il y a quelques subtiles différences comme la réglisse qui s’oublie en bouche et qui est remplacée par de l’épine de pin.

La bouche

En bouche, c’est encore assez doux, tout au moins à l’entrée en bouche. Les esters mettent un peu de temps à se développer et imprégner le palais avec un petit piquant bien sympathique. Pour l’aromatique, on est sur quelque chose de très proche du nez avec tout de même une tendance plus herbacée et la réglisse qui n’est pas présente. Il y a aussi une petite note de café en toute fin de bouche pour introduire la finale. On décèle également une petite amertume.

En dégustation givrée, c’est plus gras et plus puissant. Le piquant arrive bien plus vite et j’ai aussi l’impression d’avoir une petite aromatique d’épine de pin qui accompagne la badiane et la menthe. Cela augmente la fraîcheur de l’ensemble.

C’est bien bon tout ça.

La finale

La finale est moyenne, elle finit par se faire oublier.

Mode de dégustation idéal

C’est une vodka qui est bien plaisante en dégustation pure. Mais comme toute vodka elle excelle en cocktail.

Rapport qualité/prix

Difficile de donner un rapport qualité/prix sur de la vodka alors que je ne m’y connais pas assez. Ce n’est pas du tout une bouteille que j’aurais achetée moi-même de toute façon.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire cette dégustation. Je vois clairement mon évolution dans la dégustation. J’ai pris infiniment plus de plaisir et d’intérêt lors de cette dégustation que lorsque je l’ai dégusté pour la première fois. J’ai été étonné de trouver une telle aromatique qui est tout de même assez riche. Une très belle expérience. Je vais finalement revenir un peu plus souvent sur cette petite vodka?.

Complexité

Je ne l’ai pas trouvé très complexe. Elle est intéressante, mais aussi accessible. Elle pourra plaire aux jeunes amateurs comme aux plus avertis.

La note

  • La transparence : 3/10

  • La bouteille : 10/5 ? (je ne pouvais pas faire autrement)

  • Le travail sur le rhum : 5/5

  • Les ajouts : 5/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 15/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 1/5

  • La bouche : 14/20

  • La finale : 3/10

  • Le rapport qualité/prix : 1/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 2/5

La note globale de ce rhum est donc de 69 sur 100.

Où retrouver Vodka Royal Dragon sur internet

Sources

Conclusion

Un petit aparté dans ma quête des rhums avec cette vodka, mais il fallait que je la fasse. Je n’allais pas continuer 3 ans à la laisser dans un coin de mon bar sans en parler. Donc maintenant que c’est fait, je peux reprendre mon travail sur le rhum qui vous intéressera peut-être bien plus.

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais aussi que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214