Menu Fermer

Tres Hombres 17 La Palma Duro VII [149/365]

Découverte du Tres Hombres 17 La Palma Duro pour le vingt-deuxième jour du calendrier de l’avent du rhum. Un Tres Hombres, cela promet. Je vais essayer de trouver l’apport de la traversée en mer dans le rhum?.

Ma rencontre avec le Tres Hombres 17 La Palma Duro

Vingt-deuxième rhum du calendrier de l’avent du rhum (24 days of rum). Ce sera le premier rhum de chez Tres Hombres dont je vais faire une note de dégustation. J’ai déjà eu l’occasion d’en déguster, mais je n’avais pas eu la possibilité d’en faire une note de dégustation. Il y a aura d’autres rhums à venir de chez Tres Hombres.

C’est un embouteilleur dont j’apprécie beaucoup le travail. Leur concept est passionnant et j’aimerais beaucoup un jour pouvoir participer à la traversée d’un de leurs rhums.

Commençons donc par celui-ci?.

L’histoire du Tres Hombres 17 La Palma Duro

Le Tres Hombres 17 La Palma Duro est un rhum embouteillé par les Frères de la côte. C’est une petite société importatrice de denrées. Elle est fondée en 2015 par deux capitaines de voiliers : Raphaël et François Mangin. Ce qui fait la renommée des Frères de la côte, c’est qu’ils transportent les denrées exclusivement en voiliers. C’est notamment la mission du Tres Hombres, le premier voilier de la flotte des Frères de la côte.

Le voyage en voiliers des denrées permet une empreinte carbone des plus faible et aussi de rapprocher les producteurs et les consommateurs en réduisant les intermédiaires.

Concernant le rhum il y a un intérêt complémentaire à cette traversée. Le rhum bénéficie d’un vieillissement dynamique dans les cales du Tres Hombres puisque la houle des vagues berce le rhum. Il y a aussi une aromatique iodée qui est parfois donné au rhum. C’est enfin des rhums qui nous arrivent à l’ancienne. Les fûts sont transportés vers le voilier à la main, à la nage, puis hissés sur le cargo. Il y a une histoire derrière ces rhums.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Tres Hombres 17 La Palma Duro est distillé dans une distillerie de la Palma. Il est embouteillé et vendu par les Frères de la Côte sous la marque Tres Hombres.

Transparence de la marque

Les Frères de la Côte cherchent à proposer des produits authentiques et ne modifient pas les rhums qu’ils transportent. Les seules modifications qui peuvent être faites sur le rhum, c’est la réduction avant embouteillage et l’apport de plusieurs mois de vieillissement en mer.

Région

Ce rhum vient de l’île de la Palma.

Type de rhum

C’est un rhum vieux agricole.

La bouteille

La bouteille est une belle bouteille de rhum classique. On notera une anse. Et l’étiquette est vraiment belle.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve autour de 50 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver chez les Frères de la côte.

Variété de canne

La canne qui a servi à la fabrication de ce rhum est une canne locale de l’île de la Palma.

Mode de distillation

Le Tres Hombres 17 La Palma Duro est distillé dans un vieil alambic de 80 ans.

Degré d’alcool

Il titre à 43 degrés.

Vieillissement

Il a d’abord vieilli 7 ans en fût de chêne dans le chai de la famille Quevedo. Il est ensuite transporté durant 7 mois à bord du Tres Hombres où il bénéficie d’un vieillissement dynamique en mer. Il restera enfin 7 mois supplémentaires à la distillerie Aldea avant d’être embouteillé.

Travail sur le rhum

Le travail sur ce rhum est des plus authentique. Il est le fruit du travail de l’homme et du minimum de la technologie industrielle. Le vieillissement en mer est quelque chose qu’il ne faut pas négliger, cela a son importance dans l’aromatique finale.

Les ajouts

Je n’ai trouvé aucune information sur d’éventuels ajouts dans ce rhum. Les Frères de la côte sont partisans de produits authentiques et ne le feraient pas eux-mêmes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Trois Rivières cuvée du Moulin [166/365]

La couleur

La robe est d’une belle couleur caramel avec des reflets cuivrés.

La dégustation du Tres Hombres 17 La Palma Duro

Arômes

Pomme, humus, raisin blanc, boisé mouillé, citron, coriandre, girofle, laurier, caramel et poivré.

Le nez

Au nez, les esters sont légèrement puissants et arrivent sur un léger parfum de sous-bois et d’humus. C’est plutôt végétal. Il y a tout de même du fruité sur la pomme comme si je respirais un calvados très léger et aussi un peu de raisin blanc. Il y a un joli boisé, plutôt subtil, un peu sur le bois mouillé.

Avec l’aération, les esters gagnent en puissance. Le parfum est beaucoup plus épicé et il y a un fruité sur le citron qui fait son apparition.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste de ce rhum est assez faible. Il est linaire et portant très plaisant.

La bouche

En bouche, il a une texture bien huileuse. Les esters sont bien là et puissants. Ils prennent peu à peu la bouche avec force. On sent une légère note végétale à la première gorgée qui laisse en suite la place à un boisé bien charnu et légèrement mouillé. Il y a toujours cette note de pomme. C’est très épicé et piquant. Il y a de la coriandre, du girofle et du laurier. C’est aussi très poivré. Cela accentue le côté végétal de ce parfum. Il y a de petites notes de caramel.

La finale

La finale est longue sur un poivré gris bien piquant qui le reste longtemps.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum de dégustation.

Rapport qualité/prix

En comparaison de beaucoup de rhum des Frères de la côte, celui-ci n’est pas des plus cher. Il a une aromatique intéressante et je serais tenté de dire qu’il les vaut bien.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à déguster ce rhum. Il a une belle histoire et cela compte beaucoup pour moi. Ensuite, son aromatique est très intéressante. J’ai cherché à trouver ce qu’avait pu apporter la traversée en mer sans y parvenir. Il faudrait que je puisse faire un comparatif avec le même rhum n’ayant pas fait cette traversée. Ce serait une expérience très intéressante.

Complexité

C’est un rhum qui propose une belle complexité. Il n’est pas trop fort et pourra donc être apprécié par de jeunes amateurs. C’est aussi un bon rhum qui pourra parfaitement plaire à des amateurs plus avertis.

La note

  • La transparence : 8/10

  • La bouteille : 5/5

  • Le travail sur le rhum : 5/5

  • Les ajouts : 4/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/5

  • La bouche : 15/20

  • La finale : 8/10

  • Le rapport qualité/prix : 4/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 4/5

La note globale de ce rhum est donc de 81 sur 100.

Où retrouver les Frères de la côte sur internet

Les commentaires Facebook sur ce rhum

La communauté est forte sur les réseaux sociaux et de nombreux commentaires sont faits sur les rhums. Je préfère me faire mon propre avis personnellement, mais cela reste une mine d’information et des avis qui peuvent être très différents du mien :

Sources

Conclusion

Je n’ai pas trouvé ce qu’a apporté la traversée à bord du Tres Hombres, mais c’est une chose qui m’intrigue encore plus et que je désire vraiment découvrir. Je ferais des recherches pour me permettre de faire un comparatif d’un rhum de Tres Hombres et son homologue n’ayant pas fait la traversée.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214