Menu Fermer

Caroni 21 ans Velier – Trinidad Rum [66/365]

Un rhum puissant bien marqué sur des éthers goudronneux qui avec le temps laisseront la place à des arômes sucrés et vanillés magnifiques. Ce Caroni 21 ans Velier est magnifique.

Ma rencontre avec le Caroni 21 ans Velier

Il y a quelques jours, j’ai été me faire un line up Caroni de chez Velier. C’était une dégustation que je souhaitais réaliser depuis déjà quelque temps. Enfin, tout est relatif à mon échelle dans le monde du rhum. Cela doit faire deux mois que je voulais le faire. J’ai entendu parler de la distillerie Caroni et Luca Gargano presque aussitôt mon entrée sérieuse dans le monde du rhum. J’ai commencé à apprendre que ces rhums étaient très particuliers et que Luca Gargano l’était encore plus.

Bon à ce moment-là, je n’avais pas du tout le palais pour apprécier ce genre de rhum et j’ai préféré passer mon chemin. Mon défi m’a toutefois donné l’occasion de goûter à beaucoup de rhums très différents. J’ai eu l’occasion de rencontrer des personnes enrichissantes qui m’ont initié à des rhums qui sont particuliers. Il y a quelque temps, j’ai eu l’occasion de déguster des Caroni de SBS à la dégustation Rhum Attitude. Je n’avais pas réussi à les apprécier à cette époque. C’était encore trop complexe. Mais l’expérience m’a bien plu.

Je me sens bien plus en confiance aujourd’hui pour prendre du plaisir à découvrir ces rhums et c’est pourquoi je me suis décidé à aller les goûter. J’avais déjà repéré les bouteilles à la Table du Loup. Je m’étais toujours dit que j’irais donc les goûter chez Laurent. Il m’a bien accueilli et m’a donné plusieurs conseils avant que je ne me lance dans ma dégustation.

Le Caroni 21 ans Velier est le quatrième rhum de ce line up Caroni. C’est le plus vieux de ce line up puisque je n’ai pas pu déguster les deux 23 ans. Mais avec celui-ci, j’ai pu me faire une très belle idée de ce que peut donner le travail du temps en fût sur le rhum et c’est extraordinaire.

L’histoire du Caroni 21 ans Velier

Caroni est une distillerie d’état fondé 1918 à Trinité-et-Tobago. C’est une distillerie qui a une forte production d’un rhum typiquement anglais. Ce rhum est vendu sous plusieurs marques, mais quelques fois, des bouteilles Caroni sortent de la distillerie pour satisfaire les grands amateurs.

En 1993, la production chute fortement et la distillerie va peu à peu se diriger vers la faillite. L’activité de la distillerie est complètement stoppée en 2002. Mais de nombreux fûts de chêne sont conservés dans les stocks de la distillerie. De nombreuses maisons de négoces vont peu à peu acheter ces fûts pour les revendre sous leur nom. Parmi elles, il y a la maison Velier, emmenée par Luca Gargano.

La maison Velier est une société, Italienne, de négoce en spiritueux. Elle a été fondée en 1947. Elle est surtout connue aujourd’hui grâce à Luca Gargano qui est le porte-étendard de la société depuis qu’il en a acquis des parts en 1983. C’est un fin négoce qui sait très bien trouver des perles. Aujourd’hui, chaque rhum qu’il propose fait immanquablement une réussite.

Le Caroni 21 ans Velier fait parti de ces rhums exceptionnels qui ont fait sa réputation de fin limier du rhum. C’est le dernier à avoir été mis en vente en 2017. C’est donc aussi l’un des plus faciles à trouver encore aujourd’hui chez les cavistes.

Caractéristiques

Marque

Le Caroni 21 ans Velier est vendu sous la marque Velier.

La transparence de la marque

La transparence de Velier pour ce rhum est complète. C’est un rhum qui n’a pas été modifié. Nous connaissons l’année de mise en fût, l’année d’embouteillage. Les lieux d’affinage sont également connus. Pour cette gamme, Luca Gargano a vraiment misé sur le produit. Un produit d’exception qui a tout à gagner à jouer la transparence.

Région

Ce rhum a été produit à Trinidad.

Type de rhum

C’est un rhum vieux fait à base de mélasse, « heavy rum ».

La bouteille

La bouteille est assez classique, mais le verre noir lui donne un certain cachet. On a l’impression qu’elle bombe le torse. Comme pour les autres Caroni, c’est surtout le contenu qui est mis en avant.

Son prix

Il est possible de la trouver pour 240 euros. Je n’ai encore jamais mis une telle somme pour une bouteille de rhum. Et même si elle en vaut vraiment la peine, c’est vraiment cher. Seuls des passionnés ayant les moyens se l’offriront.

Où la trouver ?

Il est encore possible de trouver le Caroni 21 ans Velier chez la plupart des cavistes et également sur plusieurs sites de vente en ligne telle que sur Rhum Attitude ou chez Christian de Montaguère.

Degré d’alcool

Ce rhum titre à 57,18° d’alcool.

Vieillissement

Il a vieilli pendant 21 ans en fût de chêne. La mise en fût a été faite en 1996 et il a été embouteillé en 2017.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rhum arrangé citronnelle & grain de poivre

Travail sur le rhum

Le « heavy rum » a vieilli durant 21 ans en fût de chêne sans qu’il y ait de manipulation du produit brut. Le vieillissement s’est fait dans les tropiques et les anges se sont déjà régalés de plus de 70 % du rhum. Dès la mise en bouteille, il ne restait déjà plus grand-chose du rhum qui avait été mis à vieillir. C’est impressionnant de se représenter cette perte. C’est donc un produit brut issu du travail de l’homme sur la canne et la distillation et surtout de la nature pour le vieillissement.

Les ajouts

Pas d’ajouts pour ce rhum. C’est un produit brut.

La couleur

Il a une belle robe cuivrée presque caramel.

La dégustation

Le nez

Le nez est sur des éthers puissants sur des notes de goudron bien prononcées. Le côté boisé et fumé est bien présent, mais légèrement en arrière par rapport au côté goudron qui prend une bonne place au nez. Il reste tout de même bien sucré, gourmand et légèrement vanillé. Avec un peu de temps et d’aération, le côté goudronné s’évanouit pour laisser la place aux éthers et au boisé. Le sucré prend également un peu plus de place bien portée sur la banane flambée. Je ne l’ai même pas encore porté en bouche et j’ai déjà un contraste au nez. Il reste toujours très puissant et ce n’est pas évident de ne pas se brûler le nez.

Le contraste entre le nez et la bouche

Il y a un contraste intéressant ici avec un côté huileux auquel je ne m’attendais pas en bouche.

La bouche

En bouche, j’ai vraiment eu l’impression de prendre un bonbon huileux, gourmand et chocolaté. Et très vite, les éthers sont montés en flèche et ont envahi toute la bouche. C’est saisissant. J’ai eu un peu l’impression de croquer un de ces bonbons au chocolat type Mon Chérie. Ce ne sont pas mes préférés, mais ici, cela passe vraiment bien.

La finale

La finale est longue principalement sur les éthers et le cacao.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum de dégustation par excellence. Il est à boire sec.

Rapport qualité/prix

C’est un produit rare et d’exception. Je pense que l’on ne peut pas lui retirer cela. Entre le fait qu’il soit exceptionnel à la dégustation et le travail qui a été nécessaire pour un rendement si faible, il n’est pas étonnant que son prix soit élevé également. La spéculation et la rareté permettent également de jouer sur le prix. Ce prix reste tout de même très élevé pour 70 cl de rhum et il est difficile de se résoudre à y mettre ce prix. Il est évident que tout le monde ne pourra pas se l’offrir.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à la dégustation de ce rhum. Je suis étonné de ne pas avoir été perdu à la dégustation de ce rhum. Je pensais qu’il me faudrait encore u peu d’expérience pour pouvoir bien l’apprécier. Mais en fait, il passe vraiment bien.

La note

  • La transparence : 10/10

  • La bouteille : 3/5

  • Le travail sur le rhum : 5/5

  • Les ajouts : 5/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 19/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 9/10

  • La bouche : 18/20

  • La finale : 8/10

  • Le rapport qualité/prix : 3/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

La note globale de ce rhum est donc de 90 sur 100.

Ils parlent du Caroni 21 ans Velier

Caroni est une distillerie fermée dont les fûts ont acheté par plusieurs négociants. Velier est l’un d’eux. C’est une distillerie qui fait encore beaucoup parler d’elle et même si beaucoup n’aiment pas le côté marketing qu’il y a autour de ces rhums. Il est indéniable qu’ils suscitent l’intérêt de beaucoup d’amateurs et font également couler beaucoup d’encre (je me permets d’en faire couler un peu plus sur mon blog) :

  • Velier qui est le distributeur de ce rhum dispose de son propre site. Il est en italien, donc avis aux amateurs qui connaissent la langue ou qui savent utiliser google translate (j’ai utilisé la deuxième solution) ;
  • Vous pouvez retrouver la marque sur Facebook ;
  • Durhum a fait plusieurs articles qui traitent de Caroni ;
  • Rhum Référence référence bien sûr toutes les quilles de chez Caroni, dont le Caroni 17 ans Velier ;
  • Sur le blog Les rhums de l’homme à la poussette, vous trouverez également de nombreux articles où il conte ses expériences avec les Caroni et Velier ;
  • Si vous voulez en apprendre plus sur Luca Gargano, je vous recommande l’excellent article de Rumporter.

Conclusion

C’est le quatrième Caroni de chez Velier que j’ai goûté. Ce fut encore un grand plaisir gustatif. Je l’ai adoré. Et cela m’a posé un gros problème, car je voulais me décider à en prendre une des 4. Or je suis totalement tombé en amour avec le 17 ans et le 21 ans. Je vais devoir me décider et je pense malheureusement que ce sera une question de prix.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5109): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214