Menu Fermer

Double matured Panama Old Ron 10 ans de chez Gelas

Voilà le deuxième Ron de la Maison Gelas que j’ai dégusté. Un rhum du Panama comme le premier, mais de 10 ans et réduit à 41,2 degrés. Avec le 9 ans, il a permis une belle dégustation qui a mis en lumière un intérêt certain pour la réduction.

Ma rencontre avec le Double matured Panama Old Ron 10 ans

J’ai simplement fait la connaissance de Philippe Gelas, car il s’est inscrit à ma liste e-mail ?.

J’ai beaucoup d’amateurs de rhums et d’arrangé qui suivent régulièrement mes e-mails. J’ai quelques amateurs qui se lancent dans l’aventure de la vente de leurs arrangés et j’ai aussi des cavistes.

Cela fait plaisir de découvrir également des producteurs de rhum.

Nous avons pas mal discuté. Dans un premier temps des sujets que je présente dans mes e-mails et nous avons ensuite parlé de la gamme de rhum qu’à produit la famille Gelas.

J’aime bien les rhums du Panama. J’en ai dégusté plusieurs et je les trouve très bons. Ils sont excellents pour accompagner un dessert crémeux. Je pense notamment à l’Esprit Panama 2004 que j’ai dégusté à la table du Loup, un vrai délice.

Alors, l’occasion de pouvoir déguster une nouvelle expression de ce rhum a été un plaisir évident.

Pourquoi découvrir le Double matured Panama Old Ron 10 ans ?

Ce rhum est tout simplement superbe.

J’ai eu l’occasion de le déguster dans plusieurs formes avant de faire cette note de dégustation et j’y ai pris beaucoup de plaisir. C’est un rhum qui a une très belle expression légère et accessible.

Le Double matured Panama Old Ron 10 ans a de belles différences bien marquées avec le 9 ans d’âge qui font de la dégustation en parallèle de ces deux rhums une très belle expérience.

C’est un rhum d’une très belle gourmandise. Si vous êtes un amateur de rhum gourmand et sucré, c’est un rhum qui vous permettra d’apprécier la légèreté d’un bon rhum avec peut-être moins de sucre ajouté tout en gardant le plaisir de la gourmandise que peuvent avoir les rhums de type hispanique.

Une bonne transition avant de passer aux rhums un peu plus secs.

L’histoire du Double matured Panama Old Ron 10 ans

La maison familiale Gelas a été fondée en 1865 par Baptiste Gelas, l’arrière-grand-père de Philippe Gelas. Il était tonnelier de son état et il a profité d’une forte demande des USA à la fin de la guerre de Sécession pour développer son activité de spiritueux. Elle a toujours maintenu son activité de production et d’élaboration d’armagnacs à Vic-Fezensac, au cœur de la Gascogne.

L’affaire a ensuite été reprise par le fils de Baptiste, Louis Gelas. Il distillait non seulement du vin, mais aussi des fruits ( pêche, poires, etc..). Louis a été le premier à développer la gamme de spiritueux de la distillerie.

Cette offre a continué à être développé par le Père de Philippe, Pierre Gelas, une offre complémentaire d’alcools aux armagnacs, Vieilles Prunes, Gin, Liqueur Cordialor sans oublier le Cognac Gelas dont la marque avait été initiée par Marc Gelas, le frère de Louis Gelas.

Philippe a repris la société familiale en 2001 en souhaitant proposer une autre approche de l’Armagnac notamment dans la présentation d’armagnacs en double maturation : Gamme Single Cask distribuée en France par la Maison Dugas.

Après avoir commencé localement avec des fûts de Jurançon et de Pacherenc, le travail de maturation a été étendu à des fûts de vins mutés (Xeres, Porto) ou des liquoreux prestigieux (Coutet Barsac ou Germanier cépage Amigne en Suisse).

Pour l’approche des rhums du Panama, ce fut le résultat d’une rencontre initiée par un ami italien et la Distillerie Varela Hermanos SA.

La famille Gelas importe des rhums de plus de 9 ans qui sont mis en double maturation dans de vieux fûts d’Armagnacs.

Nous ne rajoutons rien afin de préserver les qualités de l’eau-de-vie obtenue.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Double matured Panama Old Ron 10 ans est un rhum distillé par la Distillerie Varela Hermanos SA. Il bénéficie d’une première maturation à la distillerie et quand il a au moins 9 ans, il est vendu à la maison Gelas. Celle-ci procède à une double maturation en fût d’Armagnacs pour être en suite embouteillé et vendu sous la marque Gelas.

Transparence de la marque

La famille Gelas se veut le plus transparente possible. Difficile d’être totalement transparent avec les rhums de la distillerie Varela Hermanos SA dont les méthodes de production impliquent l’ajout de sucre en cours de maturation.

Il sera donc difficile sans test de savoir s’il y a du sucre dans ce rhum. Il est en tout cas d’une belle gourmandise.

La famille Gelas assure en tout cas ne pas en ajouter elle-même et n’apporte que la deuxième maturation dans ses fûts ayant contenu de l’Armagnac.

Région

C’est un rhum du Panama

Type de rhum

C’est un rhum vieux de mélasse de type hispanique.

La bouteille

C’est une belle bouteille qu’ils ont choisie pour ce rhum. Elle est simple, mais robuste. L’étiquette est également très simple.

Son prix

Vous pouvez le trouver autour de 50 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver sur Excellence Rhum. Vous pouvez également le trouver chez votre caviste préféré.

Degré d’alcool

C’est un rhum qui titre à 41,2 degrés.

Vieillissement

Il a bénéficié d’une double maturation, une première d’au moins 9 ans au Panama dans des fûts de chêne Américains ex-bourbon. Il a bénéficié également d’une seconde maturation dans le chai de la famille Gelas en France dans des fûts ayant contenu de vieux armagnacs.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ron Altess rhum vieux du Panama finish RivesAltes Brut de fût

Travail sur le rhum

Le travail sur le rhum est assez simple pour la famille Gelas, même s’il y a également eu une réduction par rapport au 9 ans d’âge. Il a bénéficié d’une deuxième maturation dans leurs fûts de vieux armagnacs.

Ils font de bons produits et cette maturation apporte beaucoup à ce rhum.

Il est donc réduit à 41,2 degrés et je trouve que cette réduction est des plus juste et apporte beaucoup à ce rhum. Cela démontre un bon savoir-faire du maître de chai. Et il y a également la maturation en fût d’armagnacs qui apporte beaucoup à ce rhum.

Les ajouts

Le Double matured Panama Old Ron 10 ans n’a pas encore été testé. Mais il est fort probable qu’il y a un ajout de sucre. Ce n’est pas du fait de la famille Gelas, mais de la méthode de confection de la distillerie Varela Hermanos SA.

La couleur

La robe est d’une belle couleur caramel profond avec des reflets cuivrés.

La dégustation du Double matured Panama Old Ron 10 ans

Arômes

Caramel, cacao, café, muscade, bois, orange confite, chocolat, noix, amande, poivre.

Le nez

À l’ouverture, je note une très belle différence avec le 9 ans d’âge. Je l’ai dégusté en second et cela permet de mettre en lumière les différences. Il a également une belle aromatique sur le caramel.

Au nez, il fait profiter d’une aromatique du caramel que je n’avais pas encore trouvé. C’est gourmand et sur du caramel au beurre salé. Un caramel beaucoup plus doux que le caramel du 9 ans d’âge. Il y a de petits esters pétrolifères qui sont très plaisants. Il paraît même plus puissant que le 9 d’âge malgré les 10 degrés de différence.

Avec un peu d’aération, le nez développe un superbe fruité sur le citron bien mêlé au caramel. Il y a encore de beaux esters. C’est d’une très belle gourmandise avec tout de même une petite fraîcheur apportée par le citron. Le boisé prend également plus de place. Un boisé charnu, mais pas trop vieux non plus, avec une chauffe légère. Il apporte des épices fraîches. C’est délicat.

Le contraste entre le nez et la bouche

C’est un rhum qui est linéaire, même s’il présente une belle évolution au nez avec l’aération.

La bouche

En bouche, les esters sont piquants, c’est sec. Il a du caractère ce rhum. Il est toujours sur le caramel, un caramel gourmand et empreint de douceur. Il y a un arôme de cacao gourmand associé à de petites notes de café.

C’est étonnant ce piquant en entrée de bouche. Il n’est pas très puissant et même très accessible, mais il prend le palais dans un grand ras de marée. C’est surprenant.

La finale

La finale est sur une belle fraîcheur avec des notes de poivre noir. C’est une belle finale avec de la longueur.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum qui se déguste très bien sec et idéalement avec un bon dessert comme une crème aux œufs ou encore du riz au lait.

Rapport qualité/prix

À 50 euros il est dans la fourchette basse des rhums de ce type. Les embouteilleurs qui proposent des rhums du Panama sont pléthore et les prix vont du simple au triple. Le travail sur ces rhums est aussi variable, mais à 50 euros c’est un prix très raisonnable pour ce rhum.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un bon plaisir à faire cette dégustation. Cela faisait un moment que je n’en avais pas fait et j’ai pris mon temps pour savourer ces deux expressions des rhums du Panama. Je les ai dégustés en parallèle pour m’imprégner de leur différence et il y en a de belles. Je pense tester plusieurs dégustations de ces rhums et notamment les tester en cocktail.

Complexité

C’est un rhum qui a une belle complexité au nez, un peu moins en bouche. C’est un rhum qui est tout de même très accessible et qui permettra à des jeunes amateurs d’aller vers un rhum plus puissant pour faire leur palais. Pour les amateurs avertis, cela reste un rhum très plaisant surtout pour accompagner un dessert.

La note

  • La transparence : 7/10

  • La bouteille : 4/5

  • Le travail sur le rhum : 4/5

  • Les ajouts : 3/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 3/5

  • La bouche : 15/20

  • La finale : 8/10

  • Le rapport qualité/prix : 4/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 3/5

La note globale de ce rhum est donc de 77 sur 100.

Ce qu’il fallait retenir

C’est un rhum d’une belle gourmandise qui sera très plaisant en dégustation sec. Il offre une belle évolution au nez en laissant paraître un parfum de citron bien frais derrière le caramel gourmand de ce rhum.

C’est un rhum idéal pour accompagner un dessert tel que le riz au lait.

Où retrouver Gelas sur internet

Sources

Conclusion

Cela fait du bien de reprendre les dégustations. Pas mal de projets qui m’ont mené à laisser un peu les dégustations de côté. C’est que cela me prend du temps pour faire une dégustation et en faire la note de dégustation pour mon blog.

Je vais les reprendre doucement et peut-être faire un peu plus de duels et des plus étonnants que celui-là.

Dites-moi en commentaire si vous aimez déguster deux rhums ou plus en parallèle pour pouvoir en distinguer les différences.

Si tu as aimé cet article, partage-le sur Facebook ou Tweeter, cela m’aide beaucoup?. Et si tu trouves que je dis de la merde, surtout ne faites rien, tu risquerais de me faire de la pub involontairement?.

N’oublie pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais aussi que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214