Menu Fermer

Grand Fond Galion Rhum Blanc [124/365]

Voilà un rhum bien singulier. Je me demande comment on peut en dire si peu. On a presque l’impression qu’il veut se faire oublier. Étonnant, pour un rhum produit en grande quantité.

Ma rencontre avec le Grand Fond Galion

C’est vraiment par un grand hasard qui m’a fait rencontrer ce rhum. Alors que je préparais mon test pour les rhums arrangés, j’avais sélectionné 14 rhums. Je m’étais que c’était bien suffisant et que cela me permettrait de répondre à mes questions.

J’étais en colocation à cette époque et mon ami, amuser par ce que je faisais a voulu faire son propre rhum arrangé. Je fais des émules ?. Il ne m’a pas demandé de conseil, il aime expérimenter par lui même. Il est allé en grande surface et a pris un Grand Fond Galion. Avec une gousse de vanille, un bâton de cannelle et 4 fruits de la passion, il avait de quoi faire son rhum arrangé. Il faudra que je vous fasse une note de dégustation, parce qu’il est vraiment pas mal.

Il n’a pas utilisé tout son rhum pour faire son rhum arrangé bien sûr et je lui ai pris sont restant pour ajouter le Grand Fond Galion à ma sélection. C’est donc le petit dernier qui n’était pas prévu à la base et que j’ai découvert grâce à un ami.

Allons maintenant voir ce que j’en pense en dégustation.

L’histoire du Grand Fond Galion

Ce rhum est produit par l’usine du Galion. C’est une usine sucrière qui produit toujours aujourd’hui du sucre. Les rhums de l’usine du Galion sont donc des rhums de mélasse.

L’usine est née du contexte compliqué pour l’industrie sucrière du 19e siècle. C’est Eugène Eustache qui va la créer l’usine du Galion à la place de l’habitation Galion. Il veut faire sa place dans cette industrie et il va y réussir plus que bien. Il va rembourser toutes ses traites dans la première décennie et devient avec les années l’une des plus grosses usines sucrières de l’île avec plus de 2 300 ha de plantation de canne.

À la fin du 19e siècle, l’usine subit comme toute l’industrie la crise sucrière. Eugène ne verra pas cette période difficile, car il meurt en 1883, juste avant que la crise ne commence.

Au début du 20e siècle, c’est Émile Bougenot qui va reprendre l’usine est la développer pour en faire la plus grande usine sucrière de l’île.

Le rhum blanc Grand Fond Galion est un rhum de sucrerie fait en grande quantité à l’usine pour alimenter les grandes surfaces avec un rhum blanc à 50° et à un prix plutôt attractif surtout pour une bouteille d’un litre.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Ce Grand Fond Galion est est distillé à l’usine du Galion, il est embouteillé à la métropole et distribué sous la marque Grand Fond Galion.

Transparence de la marque

On ne peut pas dire que la marque est transparente, car il est très compliqué d’avoir des informations sur ce rhum. La marque ne communique en rien sur ses rhums, uniquement sur ses produits sucriés.

Région

C’est un rhum de Martinique.

Type de rhum

C’est un rhum de sucrerie.

La bouteille

La bouteille est des plus banale tout comme l’étiquette, cela pourrait être une bouteille d’eau en verre, on pourrait s’y tromper.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve autour des 15 euros.

Où la trouver ?

C’est un rhum de grande surface, donc pas la peine de le chercher chez votre caviste, vous y trouverez de bien meilleures choses.

Mode de distillation

Ce rhum est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Le Grand Fond Galion titre à 50° degrés.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum.

Travail sur le rhum

Le travail n’est pas compliqué pour ce rhum, il n’y a pas une sélection spéciale de la canne et le rhum n’est pas affiné longtemps après distillation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment choisir son rhum : marque ? Hispanique, anglais ou agricole [121/365]

Les ajouts

Pas d’ajout pour ce rhum.

La couleur

La robe est claire et cristalline comme de l’eau de roche.

La dégustation du Grand Fond Galion

Arômes

Herbe, citron, poivre

Le nez

Au nez, les esters sont plutôt doux pour 50 degrés. C’est une canne végétale avec un fruité acide sur le citron vert qui monte au nez en premier lieu. C’est bien aromatique pour un rhum de sucrerie. C’est un végétal simple, herbacé sur une herbe à la fraîche avec la rosée du matin. Il y a un très beau poivré blanc qui relève bien la canne fraîche.

Ce n’est pas de la canne fraîche, mais ce n’en est pas loin.

Avec l’aération, il se développe vraiment bien. Les esters gagnent en puissance. Il y a des arômes d’épices qui font leur apparition et un léger fumé. Nous ne sommes plus du tout dans la canne fraîche.

Le contraste entre le nez et la bouche

Il y a un fort contraste dans ce rhum. Le nez est plutôt frais, fruité et herbacé, il y a une aromatique intéressante. En bouche, il est chaud et bien poivré.

La bouche

En bouche, il a une texture sèche. Les esters montent bien vite et installent un poivré brun bien fumé et piquant. C’est chaud. Il n’y a aucun fruité en bouche, c’est purement végétal. Il y a un léger caramel avec de petites notes de café.

La finale

La finale est moyenne sur un poivré gris.

Mode de dégustation idéal

Sec, il y a bien mieux et sans conteste. En ti’punch, il passe plutôt bien. Et en arrangé, il est plutôt bien. C’est donc pour moi un rhum de mixologie. Il est très bien en punch ou en planteur.

Rapport qualité/prix

Ce n’est pas un grand rhum. Il est correct en ti’punch, mais pas fou fou. Mais il n’est vraiment pas cher donc, on s’y retrouve surtout pour en faire un rhum arrangé.

Mon plaisir à la dégustation

Mon plaisir a été moyen. J’ai eu beaucoup de mal à apprécier ce rhum. Pas parce qu’il est inintéressant, mais parce qu’il n’est pas identifiable et inégal entre le nez et la bouche. Le manque d’information sur ce rhum est frustrant. Même sur la bouteille il n’y a que très peu d’information.

Complexité

Il ne développe pas une grande complexité. L’aromatique est tout de même intéressante.

La note

  • La transparence : 2/10

  • La bouteille : 1/5

  • Le travail sur le rhum : 2/5

  • Les ajouts : 5/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 15/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 4/5

  • La bouche : 11/20

  • La finale : 3/10

  • Le rapport qualité/prix : 3/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 2/5

  • Complexité : 2/5

La note globale de ce rhum est donc de 55 sur 100.

Où retrouver Grand Fond Galion sur internet

  • Le Galion dispose de son propre site, mais il n’y a rien sur le rhum.

Les commentaires Facebook ou de forum sur ce rhum

La communauté est forte sur les réseaux sociaux et de nombreux commentaires sont faits sur les rhums. Je préfère me faire mon propre avis personnellement, mais vous pourrez trouver sur ces sites des avis qui peuvent être très différents du mien :

Rhums similaires

Les rhums que vous pouvez trouver et qui sont comparables au Grand Fond Galion :

  • Il est au-dessus du Charrette Blanc, mais dans la même catégorie.

Sources

Conclusion

Je vais être sincère, ce n’est pas un rhum qui m’a vraiment plu. J’ai eu l’occasion de le tester en rhum arrangé et il n’a pas fait la différence par rapport aux autres. Et en pure dégustation, il y a vraiment bien meilleur. Son seul intérêt, c’est vraiment son prix qui est vraiment plus qu’attractif.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de le goûter ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

2 Comments

    • Régis Lapeze

      Il est vrai que je ne donne que les prix en métropole. C’est toujours moins cher sur place.

      Je pourrais mettre le prix pays aussi, mais je ne suis pas sur de toujours le trouver, surtout pour les autres pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214