Menu Fermer

Je n’aime pas le whisky [158/365]

Pour ceux qui ont déjà lu quelques-uns de mes articles, vous savez si j’aime ou pas le Whisky. J’en parle peu sur mon blog, alors pourquoi ai-je choisi de l’appeler Rhum et Whisky? ?

Pourquoi parler de Whisky sur ce blog ?

Pour vraiment comprendre les raisons qui m’ont poussé à vouloir parler de rhum et de whisky, il faut que je vous explique un peu ce qui m’a amené à créer ce blog et de façon un peu plus détaillée que sur ma page à propos.

Je ne suis pas un grand amateur de rhum et de whisky depuis bien longtemps. Le virus m’a vraiment piqué au début de l’année 2018. À 36 ans, c’est vraiment se faire une passion sur le tard?.

Je suis petit-fils de viticulteur

Bon, je n’ai pas commencé à boire de l’alcool à 36 ans non plus. Je buvais déjà du vin alors que j’avais 12 ans.

Mon grand-père était viticulteur dans le Jurançon et mon père n’a peut-être pas repris la ferme, mais il a toujours été un grand fan de Jurançon et de vin en général. J’ai donc baigné très jeune dans cet univers. Mon père me faisait goûter les vins qu’il buvait en ajoutant de l’eau afin que ce ne soit pas trop fort. J’ai fait de nombreuses foires et fêtes autour du vin où on a l’occasion de déguster les nouvelles productions.

Je vous assure que je ne suis pas un alcoolique?.

Tout cela pour dire que j’avais de prédispositions pour me passionner pour les spiritueux. Mais non, j’ai toujours aimé faire la fête et découvrir les nouveautés, mais en dehors, de ces évènements, je ne buvais presque pas d’alcool.

Cocktails et alcools forts avec les amis

Je pense être comme beaucoup de personnes et avoir vraiment pris plaisir à boire de l’alcool avec des amis. Une petite soirée entre amis, de l’alcool qui coule à flots et c’est parti pour une franche rigolade.

Je suis passé par de nombreuses phases durant les 15 dernières années. Je ne suis pas du genre à boire un alcool parce que les autres en boivent. J’aime prendre du plaisir quand je bois, et cela depuis le tout début. J’ai commencé par les cocktails. Le pastis a été ma première boisson de prédilection et pendant un long moment. Puis j’ai voulu trouver mieux. Pendant un temps j’ai tourné entre le Mojito, la Pina Colada et le Tequila Sun Rise. J’allais souvent dans les bars à cette époque et c’était les cocktails que j’aimais bien boire.

Et vous, quel cocktail aimez-vous siroter quand vous vous détendez dans un bar ?

Les cocktails forts sont arrivés avec la vodka. C’est la boisson que j’ai le plus bue avant de me tourner vers le rhum et le whisky. C’est un alcool facile à mélanger avec n’importe quoi. Mon pêcher mignon pendant longtemps, c’était la vodka au caramel. Cela se buvait comme du petit lait je pouvais m’enfiler une bouteille de vodka en une soirée parfois. Il m’aura fallu deux sacrées gueules de bois pour me faire comprendre que ce n’était pas une idée lumineuse?.

La découverte du rhum

Il y a quelques années, j’ai commencé à fréquenter deux personnes qui étaient passionnées de rhums arrangés. J’en ai goûté des petites perles à cette époque. Ils avaient chacun des univers qui leur étaient propres. Le premier ne faisait que des fruits (et pas de vanille, vraiment que du fruit), le second faisait tout un tas de mélanges exotiques et étonnants.

À force de faire de ces superbes dégustations l’envie de faire mes propres compositions est venu naturellement?.

Je ne m’y connaissais pas du tout en arrangement et je n’ai pas beaucoup pris le temps d’apprendre au début. Je voulais juste m’amuser et j’ai fait un peu n’importe quoi. J’ai eu quelques petites réussites intéressantes, mais surtout de beaux échecs imbuvables.

Dans le même temps, l’un de mes amis a commencé à apprécier les rhums vieux. Je m’y connaissais encore moins à l’époque et je ne savais pas qu’il n’était qu’un amateur néophyte. Il m’a tout de même fait découvrir les rhums vieux à travers le Diplomatico, le Kraken ou encore le Bumbu.

On commence tous notre découverte du rhum quelque part. Ce n’est pas toujours par la meilleure porte que l’on y rentre.

Le whisky en parallèle du rhum

Bon je vous parle de tous les alcools que j’ai pu découvrir tout au long de ma vie, mais je ne parle jamais de whisky. C’est un titre pute à clic? ?

On y vient.

J’ai découvert le whisky très tôt en faite, dès les premières fêtes entre amis. Alors que je cherchais quoi boire en soirée avec mes amis. Eux buvaient très souvent du whisky cola. J’ai testé ce cocktail et franchement je ne l’ai pas aimé. J’ai voulu comprendre et j’ai testé le whisky pur, j’ai trouvé cela dégueulasse.

Au cours des années, je l’ai testé plusieurs fois, comme le whisky. Mes amis n’ont pas changé de boisson favorite comme moi. Encore aujourd’hui, quand je me prends un ti’punch, mes amis se font toujours un whisky cola. Et les Jack Daniel’s et autres whiskys du même type, je trouve cela toujours imbuvable.

Alors, pourquoi parler de whisky ?

Et bien tout simplement parce que j’ai eu la chance de rencontrer un caviste qui a su me parler du whisky avec les bonnes bouteilles à découvrir. Cela faisait déjà un moment que je venais chercher du rhum chez lui, toujours de bons conseils et avec un superbe choix.

Avec mon goût prononcé pour des rhums de bonne qualité agricole ou de tradition anglaise, il m’a demandé pourquoi je ne prenais jamais de whisky. Je lui ai répondu que je n’aimais pas. Sans se démonter, il m’a demandé si je voulais bien goûter un de ses whiskys. Ce que j’ai accepté sans difficulté. Je suis toujours à l’affût de nouvelles découvertes, même si cela peut ne pas me plaire.

Il m’a fait découvrir le Nikka Coffey Grain, un whisky japonais distillé en alambic Coffey. Et devinez quoi, j’ai adoré. Un magnifique fruité, une aromatique très plaisante autant au nez qu’en bouche. J’ai cru qu’il me faisait une blague. Et non, c’était bien un whisky et pas un rhum.

Il m’a confié que des whiskys étaient très appréciés des amateurs de rhums, car leur confection leur donnait une aromatique similaire à certains rhums. Il avait piqué ma curiosité et donné l’envie d’en savoir plus.

Pourquoi je n’aime pas le whisky ?

Bon avant de vous expliquer quels sont les whiskys qui me plaisent, je vais vous expliquer pourquoi je n’aime pas le whisky et pourquoi je peux toujours dire aujourd’hui que je n’aime pas le whisky.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mhoba Rum Pineapple – Afrique du Sud

De par de nombreuses discussions, j’ai compris que je n’étais pas le seul à avoir la même aversion pour le whisky. Il y a quelque chose dans le whisky qui ne nous plaît pas du tout.

Le méchant dans l’histoire, c’est le Malt.

Oui, oui, j’ai bien dit le Malt. Cette caractéristique propre aux whiskys que l’on voit sur toutes les étiquettes, « Pur Malt », « Single Malt », etc.

Le malt donne un certain caractère au whisky. C’est une des caractéristiques qui font que l’on distingue facilement un whisky des autres eaux-de-vie. Cela apporte une certaine amertume au whisky. Et c’est cela que je n’aime pas et qui me rebute complètement en faite. Impossible pour moi de boire une boisson avec du malt.

Oui, je ne bois pas de bière non plus?.

Mais, un whisky, c’est toujours avec du malt, non ? Il y a du malt que l’on ressent moins ?

Eh bien non !

Il y a des whiskys sans malt. Bon il faut l’avouer, il n’y en a pas beaucoup. Enfin en comparaison de tous les whiskys qu’il existe, la portion de whisky non malté et de l’ordre de 5 %.

Voilà ce qui me donne le droit de dire que je n’aime pas le Whisky. Si 95 % de la production de whisky ne m’est pas accessible, c’est que je n’aime toujours pas.

Alors c’est quoi un whisky non malté ?

Oui, parce que vous n’allez pas trouver sur l’étiquette « Whisky non malté » ou « whisky sans malt ». Le whisky qui n’a pas de malt est le whisky de grain.

Le processus de fabrication du whisky de grain est pareil à la fabrication d’un whisky malté, à une différence près.

Dans le processus de fabrication du Whisky, dans les toutes premières étapes, il y a la germination des grains. Le grain est plongé dans de grandes cuves d’eau durant 12 à 72h, afin de déclencher le processus de germination des grains. La germination transforme de façon drastique le grain et lui donne des propriétés étonnantes. C’est ce processus qui va permettre la création du malt dans le whisky.

Et donc dans un whisky de grain, cette étape est sautée. Il n’y a pas de germination des grains dans un whisky de grain, d’où le nom whisky de grain.

Il n’y a pas beaucoup de distillerie qui fait du whisky de grain, car c’est complexe à faire. Beaucoup plus complexe que du whisky malté. Le processus de germination permet une meilleure fermentation des grains. Et donc sans cette germination, il faut plus de grain et une fermentation plus longue pour obtenir le même niveau d’alcool avant distillation.

Ce travail plus complexe fait que les whiskys de grain sont également en moyenne plus chère que les whiskys maltés.

Pourquoi je parle peu de whisky sur mon blog ?

Voilà une question qu’elle est pertinente?.

La raison la plus forte, c’est que je préfère sans conteste vous parler de rhum. Mon plaisir va sans compter à cette boisson et je ne m’en lasse jamais. Je bois aussi beaucoup moins de whisky. J’ai peu l’occasion d’en boire vu que je suis très sélectif.

Une autre raison est le budget. C’est déjà bien cher d’entretenir mon foie avec du rhum si ce n’est pas pour en plus devoir l’entretenir avec du whisky. Mon portefeuille suffoquerait.

Ne vous en faites pas il m’arrive de faire des blagues à mon foie, je bois de l’eau de temps en temps?.

Je travaille toujours à parfaire mes connaissances dans le rhum et je n’ai fait qu’effleurer cet univers pour le moment. Alors imaginez-vous ce que c’est avec le whisky. Il me faudrait trois vies pour pouvoir maîtriser les deux univers.

Alors j’ai décidé de parler principalement de rhum sur mon blog. Et de temps en temps, un peu comme un ovni, je fais une note de dégustation sur un whisky. Il y en a quelques-uns à venir, dont notamment le Nikka Coffey Grain.

Vous pouvez aller voir ma note de dégustation du Teeling Whiskey Single Grain qui est un whisky fait à partir de grain de maïs, il est magnifique.

De quoi je pense parler sur le whisky ?

Alors de quoi vais-je parler à propos de whisky sur mon blog à part quelques notes de dégustation par si par là ?

J’ai plusieurs projets en tête, mais ils me demandent une connaissance et une expérience que je n’ai pas encore. Il faudra patienter.

Il y a notamment un comparatif entre le rhum et le whisky. Qu’est-ce qui les rapproche ? Qu’est-ce qui les oppose ?

Il y a de nombreux échanges entre des distilleries de rhum et des distilleries de whisky. J’aimerais étudier les apports de chacun, notamment l’apport du fût.

Vous avez peut-être des questions, n’hésitez pas à me poser vos questions. J’en ferais peut-être des articles.

Et si je parlais plus de whisky sur le blog ?

Vous avez peut-être envie que je parle plus de whisky sur le blog. Voulez-vous que je fasse plus de notes de dégustation de ces whiskys de grain qui plaisent tant aux amateurs de rhum ?

Ce n’est pas une vilaine curiosité. Et je me dis que si plusieurs de mes lecteurs sont intéressés pour découvrir des whiskys de grain, pourquoi ne pas faire plus de notes de dégustation et faire plus de découvertes de ces whiskys. Je me ferais toujours plaisir à les déguster de mon côté?.

Conclusion

J’avais envie de vous parler un peu de moi. Je suis auto centré?. Je voulais surtout vous parler de whisky aujourd’hui. Cela fait un moment que je n’ai pas fait de note de dégustation et je ne suis pas sûr d’en faire une au mois de janvier. Comme je voulais vous expliquer un peu en quoi consistait le whisky de grain, cet article est venu tout seul.

J’espère que la lecture vous aura plu.

Et vous, avez-vous une aversion pour le whisky ? Êtes-vous curieux des whiskys de grain ? Dites-le-moi en commentaire.

Pour l’occasion je change de slogan.

Un whisky partagé est un plaisir décuplé.

PS : Je m’amuse beaucoup des beuveries que j’ai pu faire dans ma jeunesse. Ce sont des expériences, mais je ne vous recommande pas d’en faire autant. Quand je parle d’alcool sur ce blog, c’est pour le plaisir gustatif, le plaisir de la dégustation.

Je ne suis absolument pas un alcoolique. Je peux rester plusieurs jours, voir plusieurs semaines sans boire une goûte d’alcool et beaucoup de mes notes de dégustation, je les fais avec crachoir.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

4 Comments

    • Régis Lapeze

      Bah si justement, j’ai trouvé les bons. Comme je le dis dans l’article, les whisky que j’aime, ce sont les whisky de grain et donc non malté. Il y en a beaucoup et j’en découvre de très bon.

      Je ne l’ai pas abordé dans cet article parce que je compte le faire dans un autre, mais j’adore également les whisky tourbés. On ne sent pas du tout le malt et on est dans un tout autre univers, c’est splendide.

  1. Stéphane Ti’verre

    Salut 🙂

    J’imagine que tu en as déjà dégusté, du moins j’ose espérer puisque tu n’en parles pas dans l’article : les Whiskey Bourbon (dont les Wheat) – Rye – Tennessee. Qu’en est-il ?

    Personnellement je n’aime pas du tout le Whisky Scotch par exemple. Mais avec le Whiskey américain j’ai tout de suite accroché ! Un régal. Nombre de rhums voient d’ailleurs leur vieillissement se faire en fûts ex-Bourbon. C’est donc tout naturellement que j’y suis venu.

    Et j’ajouterai même une petite curiosité, un Whisky français unique de Bretagne, réalisé à partir de blé noir : Eddu, de la distillerie des Menhirs. A tester !

    Bien sûr également le Cognac, Armagnac, Calvados, Fine Bretagne, etc.

    A bientôt 🙂

    • Régis Lapeze

      Bonjour Stéphane,

      J’en ai dégusté certains, le problème reste le malt que je ne supporte pas. Je trouve un peu plus de plaisir avec ceux qui sont vieilli assez longtemps. Le boisé tend à remplacer le malt.

      Comme je le dis dans l’article, les tourbés et les whisky de grain, j’adore.

      Pour avoir dégusté la gamme Eddu, j’ai trouvé cela intéressant.

      Le problème reste que l’univers du Whisky est très grand comme l’univers du rhum et qu’il m’est difficile de me plonger dans tous les spiritueux.

      Mais j’ai une petite série de prévue sur les Whisky que je prépare depuis quelques temps. J’ai tellement de projet que je ne sais absolument pas quand je la ferais, mais cela se fera. J’ai notamment une interview à faire avec un passionné de Whisky.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214