Menu Fermer

Mana’o Tahiti, rhum de pure canne fraiche de Polynésie [1/365]

Voici donc mon premier article de mon défi 365 articles en 365 jours. Le rhum Mana’o Tahiti est un rhum agricole blanc de Polynésie qui est distillé depuis 2012. C’est aujourd’hui, l’un des meilleurs rhums que j’ai pu déguster. Il mérite donc bien d’être le premier rhum dont je parle sur mon site. 

Ma rencontre avec le rhum Mana’o Tahiti

Je l’ai déjà évoqué dans mon article sur le Rhum Fest Paris. J’ai découvert le Mana’o Tahiti lors d’une présentation des rhums Mana’o par Phillipe Juge au Rhum Fest Paris. J’ai fait de très belles découvertes lors de ce festival. Je n’en avais jamais fait au paravent. J’ai particulièrement pu faire la découverte des rhums blancs que j’avais très peu gouté jusqu’ici. Mise à part pour faire mes rhums arrangés ou pour faire des Mojitos, je ne consommais pas de Rhums blanc pur. Mon coup de cœur fut pour le Mana’o Tahiti. C’est pour cela que j’en fais mon premier article de dégustation. Je vous ferais bientôt la dégustation du rhum Karukera l’Intense. Lui aussi m’a fait un effet WAOUH.

Lors de cette présentation, Phillipe Juge nous a compté l’aventure Mana’o. Un défi que je vais vous transmettre maintenant.

L’histoire du Mana’o Tahiti

La Polynésie compte plusieurs distilleries qui produisent de très bons rhums. Ces rhums ne sont destinés qu’à la consommation locale. Vous y trouverez Avatea, Manutea ou encore Tamure. Je suis particulièrement curieux de gouter au Manutea Tahiti et de la comparer au Mana’o Tahiti.

Je vous ai déjà fait une petite chronique de ce que nous a conté Phillipe lors du Rhum Fest Paris. Mais je vais vous en faire une autre ici après m’être un peu plus documenté.

Fabrice Baffou accompagné de Sébastien Thépenier et Olivier Duret ont eu pour projet en 2010 de produire un rhum de pure canne pour les Polynésiens. Un projet assez fou. Mais, que Fabrice pensait réalisable étant donné ses connaissances des îles avec son projet de vin Polynésien.

Ils décident de procéder par étapes. Son expérience dans la création d’un vin Polynésien lui a appris qu’il faut étudier le terrain pour faire les meilleurs choix de terre et de canne.

1ère étape, trouver les variétés de canne native de Polynésie

Fabrice veut faire un rhum de Polynésie, à partir de canne native de Polynésie. Ils vont donc organiser une collecte des cannes poussant en Polynésie. Un couple d’agronome engagé par Fabrice va parcourir les 78 îles et feront du porte-à-porte. Ils demanderont aux particuliers s’ils ont de la canne à sucre dans leur jardin. Et s’ils en ont, s’ils peuvent prendre quelques pousses.

2e étape, sélectionner les meilleures cannes

De ce travail, ils ont mis au jour de nombreuses variétés de cannes, dont 30 qui n’étaient pas répertoriés. Le laboratoire où ils firent les analyses les aida à sélectionner les 5 variétés qui allaient faire la base de leur futur rhum :

  • Canne 3 couleurs ;
  • Canne noire ;
  • Canne rouge ;
  • Canne rouge rayée ;
  • Canne verte.

3e étape, culture des pousses

Cette sélection faite, ils ont bouturé les cannes pour les multiplier et en avoir assez pour faire la première plantation.

4e étape, trouver la terre

Dans le même temps, ils demandèrent aux locaux quels étaient les meilleurs endroits où historiquement la canne était cultivée. Ces champs ayant été abandonnés depuis plus de 50 ans. Il fallut faire un grand travail de défrichage. Seulement 7 hectares sont pour le moment cultivable sur Tahaa et Rangiroa.

5e étape, culture de la canne

La culture de la canne en Polynésie est artisanale. L’accès à certaines parcelles est très difficile. Le terrain peut être pentu et il n’est pas possible d’y faire venir des machines. La culture est biologique. Aucun pesticide n’est utilisé pour faire pousser la canne. La canne est coupée à la main. Et pour rester bio, ils ont décidé d’utiliser une levure biologique pour fermenter le jus de canne. Ce dernier qui est directement pressé sur place après la coupe pour garder la fraicheur. Le jus de canne fermenté est rapatrié en suite, à Tahiti pour la distillation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Ryoma 7 ans – Brasserie Kikusui [31/365]

6e étape, la distillation

Le rhum Mana’o est distillé à la distillerie Avatea dans un alambic Holstein de 1200 litres. Le maître de distillation fait une double distillation. Une première passe à 22° et une deuxième à 72°. L’ajustement à 50° se fait après distillation.

Le résultat est celui que je vous présente par la suite, un rhum dont la canne fraiche est vraiment présente.

La dégustation

Type de rhum

Le Mana’o Tahiti est un rhum agricole et donc distillé à partir de pur jus de canne.

Degré d’alcool

Le Mana’o Tahiti est un rhum de 50° d’alcool.

Vieillissement

Pas de vieillissement.

La couleur

C’est un rhum blanc. Sa couleur est limpide comme de l’eau de source.

Le nez

Les arômes sont végétal (canne fraiche), floral (fleurs fraiches) et un peu fruité. Le Mana’o Tahiti a un nez intense de canne fraiche. Il tend quelque peu vers l’amertume en s’aérant. Et l’on peut déceler quelques notes de litchi.

La bouche

La bouche a une belle saveur sucrée de canne, une texture souple un corps léger.

La finale

La finale est sèche et délicate.

Mode de dégustation idéal

Le Mana’o Tahiti est un rhum de très bonne qualité et il est recommandé de l’apprécier sec.

Mes impressions

Je suis encore un amateur et je n’ai pas le nez pour déceler toutes les subtilités que peuvent déployer ces rhums. Toutefois, ce qui m’a marqué la première fois que j’ai humé ce rhum, c’est son bouquet de canne fraiche. J’ai adoré.

Je n’ai pas su voir les notes florales décrites dans plusieurs descriptions. J’ai tout de même, clairement senti le litchi.

Mon inexpérience des rhums blancs me fait peut-être mettre ce rhum sur un piédestal, mais j’ai tout de même beaucoup apprécié faire sa découverte. Il est aujourd’hui, l’un des meilleurs rhums que j’ai pu déguster.

Ma note est donc de 5 / 5.

Ils parlent du Mana’o Tahiti

Le rhum Mana’o s’est fait apprécier des amateurs de rhum dès sa première cuvé en 2012. L’engouement qu’il suscite fait que beaucoup en parlent. Et vous avez compris que je partage cet engouement :

Conclusion

Le Mana’o Tahiti est l’une des plus belles découvertes que j’ai pu faire au Rhum Fest Paris. C’est bien pour ce genre de plaisir que je me suis lancé ce défi.

J’ai hâte de grandir et d’être capable de comprendre toutes les saveurs que peuvent exprimer les rhums. Je pourrais alors apprécier celui-ci à sa juste valeur.

L’avez-vous gouté ? Quelles ont été vos impressions ? Dites-le-moi dans les commentaires.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214