Menu Fermer

Recette Rhum Arrangé aux fruits secs

C’est un rhum que l’on voit assez souvent chez les amateurs, mais très peu chez les rhums arrangés du commerce. Le Rhum Arrangé aux fruits secs est toujours d’une grande gourmandise. Il est donc très apprécié des jeunes amateurs et de leurs amis.

L’idée de la recette du Rhum Arrangé aux fruits secs !

Comme pour beaucoup de recettes que l’on souhaite réaliser en rhum arrangé, celle-ci est simplement venue du fait que j’aime bien manger des fruits secs et c’est encore plus vrai pour ma chérie. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai acheté un paquet de pruneaux et que je n’ai pas eu le temps d’en manger un seul?.

Me vient donc l’idée de consommer ces fruits secs au plus vite et les mettant en macération. Au moins ceux-là c’est moi qui vais en profiter?.

La difficulté était de trouver les bons fruits secs. Je voulais avoir des pruneaux dans ma recette, mais je ne voulais pas que ce soit la seule aromatique qui survive à la macération. Il me fallait donc des fruits au goût puissant pour l’accompagner. J’ai donc tout simplement choisi les fruits secs que l’on retrouve souvent avec les pruneaux, les abricots, les dattes et les figues. Ce sont des fruits qui vont bien ensemble, car il n’y en a pas un qui efface les autres.

Je voulais aussi faire une expérience totalement différente de ma recette aux pruneaux. Je ne voulais pas que le rhum se fasse totalement oublier derrière le fruit. D’où l’idée de prendre un rhum agricole avec un fort degré d’alcool?. Pas un rhum traditionnel et encore moins un rhum Charette qui n’aurait donné aucun caractère à cette recette. Je n’utiliserais pas non plus de rhum vieux ou même ambré parce que les épices du bois se feront oublié par le puissant fruité des fruits secs.

Pas besoin d’ajouter de sucre de canne ou de sirop de canne. Les fruits vont en donner plus qu’il n’est nécessaire.

Pourquoi faire un Rhum Arrangé aux fruits secs ?

Le Rhum arrangé aux fruits secs est une recette très simple à faire. Les fruits sont déjà totalement prêts à être macérés. Il n’y a pas de problème de fraîcheur et surtout ils sont gorgés de sucre. Il est impossible de rater cette recette. On aura toujours un résultat d’une pure gourmandise?.

La difficulté qu’il peut y avoir, c’est de déterminer le niveau de sucre que l’on veut avoir dans le rhum. Il va être déterminé par deux facteurs, le nombre de fruits en macération et la durée?.

Personnellement, je voulais voir jusqu’où on pouvait aller en teneur en sucre. Est-ce que je pouvais obtenir du sirop ? Le but est d’avoir un rhum arrangé idéal pour confectionner des cocktails. J’ai donc mis le maximum de fruit que je pouvais dans la bouteille et je l’ai laissé macérer 6 mois avant de commencer à le déguster.

Il y a de nombreuses recettes de cocktails avec de la liqueur et j’avais envie de les essayer en remplaçant justement la liqueur par un rhum arrangé de mon cru?.

Caractéristiques du Rhum Arrangé aux fruits secs

Type de rhum

C’est un rhum arrangé aux fruits secs.

La bouteille

La bouteille est celle du Ron Prohibido, une bouteille faite pour le marketing et qui a donc un certain cachet.

La recette

La recette est des plus simple :

  • 50 cl de Rhum agricole à 55° ;

  • 10 pruneaux ;

  • 10 abricots ;

  • 10 dattes ;

  • 10 figues.

Les points particuliers de la préparation :

Pour que les fruits donnent un maximum au rhum, je vous recommande de les couper en deux. Mais ne vous en faites pas, la macération se fera aussi si vous les mettez entier.

On ne peut pas faire plus simple.

La macération

Oubliez la bouteille dans un coin entre 2 et 6 mois.

Si vous voulez avoir un résultat précis, goûtez régulièrement votre préparation et si cela vous convient, faites une filtration. C’est important, car les fruits donneront toujours au rhum presque indéfiniment.

Ce sont des fruits que vous pouvez remettre à macérer après avoir bu tout le rhum. Ils donneront encore pas mal de fruités à votre préparation.

Le prix de revient de la recette

Alors, je n’ai mis qu’un demi-litre de rhum pour ma préparation, mais on va calculer pour une recette de 1 litre.

  • 1 litre de rhum à 15 euros le litre ;

  • 80 fruits secs, vous pouvez les trouver facilement en barquette ensemble dans les magasins bio, 10 euros.

Même pour un litre, cela reste très abordable.

Originalité de la recette

Ce n’est pas une recette très originale. Même si ce n’est pas une recette que l’on voit souvent, elle est tout de même appréciée par beaucoup d’amateurs. Sa simplicité y joue pour beaucoup?.

Degré d’alcool

C’est assez difficile à estimer. Il est tout de même très liquoreux. Je dirais qu’il doit être entre 30 et 40 degrés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Peut-on faire du rhum en suisse ? À la découverte du Rhum 1964

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum, c’est un rhum blanc qui a été utilisé.

La couleur

Il a une superbe couleur, j’ai été étonné d’obtenir un résultat aussi limpide.

La dégustation du Rhum Arrangé aux fruits secs

Arômes

Canne fraîche, pruneau, abricot, caramel, figue, datte.

Le nez

Au nez, ce qui est frappant, c’est cette canne fraîche toujours bien présente qui prend le nez. Le fruit vient en suite avec beaucoup de gourmandise, mais tout de même encore avec beaucoup de fraîcheur. C’est si frais que j’ai l’impression d’avoir mis des fruits frais à macérer. Il y a une petite amertume pas si désagréable derrière le fruit. Alors pour les fruits, c’est assez simple, on a du pruneau bien arrondi par de l’abricot. L’abricot a un petit peps qui est super sympa. C’est bien gourmand avec une légère note de caramel.

Avec une attente d’un petit quart d’heure pour le laisser s’ouvrir, il n’y a pas beaucoup d’évolution. On sent légèrement qu’il y a plus de choses que du pruneau et de l’abricot dans ce rhum, mais ce n’est pas facile à déterminer. Et je pense que je ne le verrais même pas si je ne savais pas quoi chercher.

Contraste entre le nez et la bouche

J’ai été agréablement surpris de pouvoir trouver un contraste aussi fort dans un tel rhum arrangé que je pensais être totalement sur la gourmandise. Et ce nez a été très plaisant. La fraîcheur de la canne était encore bien présente et donnait du peps au fruit. La bouche était comme je l’attendais, chaleureuse et très gourmande, voir trop.

La bouche

En bouche, c’est un tout autre univers qui s’ouvre. Difficile de parler d’esters ou de puissance du rhum avec cette première bouche. C’est ultra liquoreux. C’est du sirop. C’est le rhum le plus gourmand que je n’ai jamais dégusté. En bouche, le rhum agricole a disparu. Il est juste là pour apporter une belle puissance qui réchauffe la gorge. C’est très épais et gras, cela tapisse le palais et on est totalement dans cet univers de gourmandise apporté par les fruits secs.

Le pruneau tient la part belle, mais il se fait disputer la place par les dattes et les figues qui sont également bien présentes.

Peut-on encore parler de rhum arrangé à ce stade, ce n’est même pas un punch, c’est une liqueur.

C’est très vite écoeurant.

La finale

La finale est elle aussi sur une grande gourmandise, mais elle s’oublie assez vite.

Retrouve-t-on les arômes de la macération ?

On retrouve très bien les arômes des fruits. Et mieux encore, on retrouve encore le rhum au nez. L’abricot ne se retrouve qu’au nez alors que les dattes et la figue ne se retrouvent qu’en bouche. Le pruneau reste tout de même la star en étant sur tous les plans et en première place.

Mode de dégustation idéal

Même pour un jeune amateur, ce n’est pas un rhum que je proposerais en dégustation sec. J’ai fait ce rhum arrangé pour en faire une liqueur à utiliser dans mes cocktails.

Une recette de cocktail où il irait bien c’est le Mary Pickford, un cocktail Cubain mêlant le peps et la gourmandise du fruit :

  • 40 ml de Rhum Havana Club 3 ans ;

  • 40 ml de jus d’ananas frais ;

  • 10 ml de sirop de grenadine ;

  • 20 ml de ce rhum arrangé (en remplacement de la liqueur au marasquin Luxardo.

C’est un cocktail très gourmand qui vous surprendra.

Mon plaisir à la dégustation

Pour cette dégustation sec, je ne peux pas dire que mon plaisir a été total. Le nez m’a beaucoup plu. Mais la bouche est définitivement en dehors de ma tolérance. C’est un rhum que je ne dégusterais qu’en cocktail à l’avenir.

La note

  • La bouteille : 5/5

  • Difficulté de la recette : 5/5

  • Originalité : 2/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 17/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 8/10

  • La bouche : 5/20

  • La finale : 1/10

  • Retrouve-t-on les arômes de la macération : 10/10

  • Mon plaisir à la dégustation : 4/10

La note globale de ce rhum est donc de 62 sur 100.

Conclusion

C’est le premier rhum arrangé que je fais pour autre chose que la dégustation sec. Les rhums arrangés vont bien en cocktail. Mais j’aime bien pouvoir les déguster sec et bien frais avec des amis. Ce sont des rhums qui plaisent à tout mon entourage, bien plus que les rhums blancs et vieux.

En cocktail, il est superbe et apporte une belle gourmandise.

Pour faire de bons cocktails, il faut savoir préparer ses propres ingrédients. Je commence à apprendre l’art du cocktail et le fait maison est vraiment l’un des premiers commandements.

Est-ce que cette recette vous intéresse et voudriez-vous la tester ?

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Facebook ou Tweeter, cela m’aide beaucoup?. Et si vous trouvez que je dis de la merde, surtout ne faites rien, vous risqueriez de me faire de la pub involontairement?.

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214