Menu Fermer

Rhum Depaz Single Cask Millésime 2003 45°

À l’occasion du Rhum Fest 2019, j’ai pu déguster ce Rhum Depaz Single Cask Millésime 2003. C’est un petit bijou s’approchant d’un Calvados et ce n’est que du plaisir?.

Ma rencontre avec le Depaz Single Cask Millésime 2003

J’ai donc découvert ce rhum lors du Rhum Fest Paris 2019. Benoît Bail me l’a fait déguster avec les autres rhums de la gamme. Sans conteste une très belle découverte et très différente du Depaz 2000 que j’affectionne particulièrement.

C’est le millésime qui m’a le plus touché de la gamme lors du Rhum Fest, au-delà du finish porto et du XO prestige que je n’avais pas encore dégusté non plus.

Pourquoi découvrir le Depaz Single Cask Millésime 2003 ?

Le Depaz Single Cask Millésime 2003 est un rhum qui a une très belle aromatique fruité et fraîche. C’est un rhum très riche et d’une très belle complexité à déguster avec du temps et beaucoup de plaisir. On a une petite illusion d’avoir un Calvados à déguster et pour les fans de cette eau-de-vie, cela pourra être très plaisant.

L’histoire du Depaz Single Cask Millésime 2003

L’habitation de la montagne Pelée a été fondée en 1651 par Jacques Duparquet, le premier gouverneur de la Martinique. Les terres de cette habitation s’étendent sur les flancs de la montagne Pelée. C’est donc une terre volcanique riche en minéraux. Ce qui permet de produire une canne d’une grande qualité.

L’habitation vit bien de la production du sucre de canne. Mais en 1902, elle sera détruite en même temps que la ville de Saint-Pierre par le volcan en éruption. Victor Depaz. Un enfant d’une famille travaillant pour l’habitation étudie à Bordeaux durant la catastrophe. Il en réchappe donc, mais se retrouve orphelin. Il mettra 15 ans à se décider de revenir sur sa terre natale. Et quand il y est, il décide que c’est là qu’il construira sa maison. Il rachète les terres et plante de la canne. En 1922, il fait construire une habitation à l’image de celle de son enfance. Elle deviendra le château Depaz.

Tout au long de sa vie, Victor Depaz développera son savoir-faire dans la confection du rhum. Ses fils André et Raoul DEPAZ prendront sa suite et développeront l’entreprise familiale.

Les cannes sont plantées sur le flanc de la montagne Pelée.

L’une des spécialités des Rhums DepaZ, c’est qu’ils sont survieillis par rapport à la réglementation. Comme la cuvée de la plantation qui est un simple rhum vieux qui à 4 ans de maturation en fût alors que la réglementation n’en demande que 3.

Toute la gamme est vieillie en fût de bourbon et en fût de Cognac. C’est en suite un jeu d’assemblage pour donner les différentes cuvées.

Et donc le Depaz Single Cask Millésime 2003 est un des nouveaux rhums de la gamme. C’est un rhum millésimé et Single Cask. Suite au Depaz 2000, la distillerie a sorti plusieurs séries limitées avec une plus grande complexité que la gamme classique.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Depaz Single Cask Millésime 2003 est un rhum distillé, maturé et mis en bouteille à l’habitation de la montagne Pelée. Il est vendu sous la marque Rhum DepaZ.

Transparence de la marque

Les Rhums DepaZ sont soumis à la législation de l’appellation d’origine contrôlée Martinique. C’est donc une marque qui respecte une bonne qualité du produit sans transformation du produit qui sorte trop de la ligne directrice.

Avec la nouvelle gamme des séries limitées, les étiquettes offrent beaucoup d’information sur le produit pour ne rien cacher de sa fabrication.

Région

C’est un rhum qui vient de Martinique.

Type de rhum

C’est un rhum vieux agricole.

La bouteille

La bouteille est typique de la gamme Depaz. Une bouteille qui en impose par sa forme, mais qui reste classique. C’est qui est important, c’est le produit qu’elle contient.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve entre 85 et 100 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver sur Excellence Rhum, Rhum Attitude, Christian de Montaguère, ou La Compagnie du Rhum. Vous pouvez également le trouver chez votre caviste préféré.

Variété de canne

Les rhums DepaZ sont faits à partir de deux types de cannes. La canne bleue et la canne cannelle.

Mode de distillation

Le rhum est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Le Depaz Single Cask Millésime 2003 titre à 45 degrés.

Vieillissement

Il a vieilli durant 14 ans en petit fût de chêne français.

Travail sur le rhum

C’est un rhum qui a gagné avec le travail du temps. La nouvelle gamme de chez Depaz laisse la place au travail du fût. Et la réduction à 45 degrés lui donne une certaine accessibilité pour des amateurs qui n’ont pas toujours le palais pour apprécier des bruts de fût.

Les ajouts

Le Depaz Single Cask Millésime 2003 n’a pas été testé par Drecon. Mais il est clairement sec et impensable qu’il puisse contenir du sucre ou des additifs.

La couleur

La robe est d’une belle couleur caramel avec de jolis reflets d’or.

La dégustation du Depaz Single Cask Millésime 2003

Arômes

Pomme, bois, épice, agrume, orange, caramel, fruit confit, amertume, poivre, café.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mhoba Rum 101 – Afrique du Sud

Le nez

Au nez, ce rhum est tout de suite d’une délicieuse gourmandise et tout de suite sur une belle pomme. Il a une petite puissance qui monte facilement au nez si l’on n’y fait pas attention, surtout quand la gourmandise de la pomme nous endort. Il y a tout de même un joli boisé qui reste assez jeune avec beaucoup de peps malgré ses 14 ans de maturation. Il y a de petites notes épicées qui vont avec le boisé. Avec un peu d’attention, on peut trouver quelques notes d’agrumes qui donnent encore plus de peps à l’ensemble et une très légère amertume.

Avec une bonne aération, le rhum prend une nouvelle aromatique plus chaude et encore plus gourmande. Nous sommes toujours sur la pomme, mais elle a été confite, comportée et légèrement caramélisée. C’est une tarte tatin?. J’ai également la sensation qu’il a gagné en puissance. Il garde tout de même un certain peps et des notes d’orange tout autant confite que la pomme.

Le contraste entre le nez et la bouche

Alors que le nez est d’une très belle fraîcheur sur la pomme avec un petit passage en pâtisserie avec l’aération, la bouche elle est bien plus chaude et sur un boisé qui a du corps. C’est un très beau voyage que nous offre ce rhum.

La bouche

En bouche, les esters prennent leur temps pour déclarer leur puissance. Ils prennent vraiment leur temps même. Le temps de bien le prendre en bouche et d’avaler la première gorgée, j’ai la sensation qu’il est très doux. Puis il commence à légèrement chauffer la bouche et c’est finalement alors que je commence à apprécier la finale qu’il déclare toute sa force à la hauteur de ses 45°. C’est un rhum vraiment sec. L’aromatique est principalement sur le boisé, un boisé au très fort caractère, épicé et avec une petite amertume. Il y a des notes de café très légèrement torréfier. C’est un rhum qui n’est pas agressif. On a toujours une petite note de pomme, mais très légère en entrée de bouche.

La finale

La finale est très longue et profonde sur un bon poivré. Toute la puissance se déclare dans la finale et c’est au finale très plaisant. Cela donne un plus grand intérêt dans ce passage de la dégustation. On y reste plus longtemps avant de prendre une nouvelle gorgée pour pleinement l’apprécier.

Mode de dégustation idéal

C’est assurément un rhum de dégustation à déguster en prenant bien son temps. Laissez le bien s’aérer pour le laisser exprimer au mieux son aromatique.

Rapport qualité/prix

Nous sommes là sur un rhum d’une série limitée et d’une très belle aromatiques. Il n’est donc pas étonnant que le prix soit si haut. Il est encore dans un ordre de prix que je trouve acceptable pour 70 centilitres de rhum et c’est bien un rhum que j’aimerais ajouter dans ma collection. Il commence tout de même à faire cher.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à la dégustation de ce rhum. L’aromatique, très riche, est sur une belle pomme m’a vraiment séduite. Cette gourmandise pâtissière après l’aération m’a étonnée. Et surtout cette accessibilité en bouche était très appréciable.

Complexité

C’est un rhum d’une très belle complexité. Et surtout le fait qu’il soit accessible en fait un rhum riche très intéressant pour de jeunes amateurs. Pour les amateurs plus avertis, sa toute beauté fera que sa faible puissance ne gâchera rien.

La note

  • La transparence : 10/10

  • La bouteille : 4/5

  • Le travail sur le rhum : 5/5

  • Les ajouts : 5/5

  • La couleur : 3/5

  • Le nez : 18/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 5/5

  • La bouche : 16/20

  • La finale : 10/10

  • Le rapport qualité/prix : 4/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 5/5

La note globale de ce rhum est donc de 90 sur 100.

Et si vous testiez vous-même ce rhum ?

J’ai mes propres goûts, ma propre expérience olfactive et gustative. Pour vraiment savoir si le Depaz Single Cask Millésime 2003 est à votre goût, il vous faut le tester.

Vous pouvez trouver un sample de ce rhum sur Rhum Attitude. Vous pourrez ainsi vous faire une idée de ce rhum sans trop vous ruiner, mais je pense que vous allez bien l’aimer.

Où retrouver DepaZ sur internet

  • DepaZ dispose de son propre site où vous pourrez retrouver l’ensemble des rhums de la gamme ;
  • Vous pouvez retrouver la marque sur Facebook ;
  • Vous pouvez suivre DepaZ sur Instagram et Twitter.

Sources

Conclusion

C’est assurément un rhum à découvrir. Je découvre avec beaucoup de plaisir les rhums de la Distillerie DepaZ et c’est à chaque fois un pur délice. Difficile de détrôner le Depaz 2000, mais celui-là n’en a pas été loin.

Est-ce que vous aimez retrouver l’aromatique d’autres spiritueux dans les rhums que vous dégustez ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214