Menu Fermer

Une variante du Shrubb

Après avoir fait le shrubb de base, j’ai eu très envie d’en faire un nouveau, mais sans suivre les recettes habituelles que l’on peut trouver sur la toile. Je voulais trouver ma propre recette. Et on voit ça maintenant.

Ma rencontre avec le Shrubb !

Si vous ne l’avez pas déjà lu, je vous recommande de lire mon article sur le Shrubb original avec seulement la macération de l’écorce d’orange.

J’ai beaucoup aimé cette recette, serte très simple, mais délicieuse et puissante en orange.

J’ai voulu la développer et expérimenter pour arriver à un autre résultat qui puisse être tout aussi intéressant.

C’est là que m’est venue l’idée de remplacer le sucre. Je ne voulais pas mettre de sucre dans cette recette, mais tout de même avoir une petite gourmandise. J’ai donc pensé à remplacer le sucre par un fruit sec.

Je voulais aussi apporter quelques épices, mais je ne voulais pas suivre ce que font la plupart des amateurs et qui mettent de la cannelle. J’ai remplacé cela par de la citronnelle.

J’ai gardé 2 clous de girofles et j’ai ajouté un fruit en plus avec une passion. Peut-être un peu trop mûr, je pense, mais tout de même très fruitée.

Cette recette est donc à nouveau un test.


Pourquoi faire ce nouveau shrubb ?

Je l’ai dit, j’ai adoré le premier et j’avais envie de faire un nouvel arrangé, en ayant le shrubb pour base.

Je voulais un rhum pleinement sur l’orange, mais qui puisse développer des subtilités et une petite complexité.

Il fallait donc que l’écorce d’orange soit toujours en premier plan.

Et que les ingrédients complémentaires puissent développer l’aromatique de l’orange.

Le pruneau est venu naturellement.

La passion, c’est parce qu’il y en avait au marché quand j’ai fait les courses. Eh oui, une recette se fait aussi avec une part d’improvisation.

La citronnelle et les clous de girofles, c’était pour apporter une petite touche.

Caractéristiques

Type de rhum

C’est un rhum arrangé ayant pour base le shrubb et donc un arrangé au fruit.

La bouteille

J’ai choisi pour ce test une bouteille en forme de crâne, je voulais dès le départ faire quelque chose qui aille bien dans la déco.

La recette

La recette est des plus simple :

  • 50 cl de Rhum agricole à 55° ;

  • L’écorce de 3 oranges bio ;

  • 3 ou 4 pruneaux ;

  • Une passion ;

  • 2 clous de girofle ;

  • 1 cuillère à café de citronnelle.

Cette recette est tout de même bien portée sur l’amertume en bouche. Pour ceux qui n’aiment pas ça, je recommande de mettre 50g de sucre de canne non raffiné.

Les points particuliers de la préparation :

  • Bien s’assurer qu’il n’y a pas de blanc sur les écorces d’orange ;

  • Avec une passion bien mure, c’est encore mieux ;

  • Si vous voulez mettre du sucre pour adoucir l’acidité de la recette, ajouté-le après la macération, vous pourrez ainsi plus facilement le doser à votre bon plaisir.

La macération

C’est un rhum arrangé qui se fait très vite. Une semaine tout au plus. C’est le genre de recette idéale quand vous n’avez pas beaucoup de temps avant un évènement et que vous êtes à court de rhum arrangé.

Si vous laissez macérer plus longtemps, le rhum risquera de prendre de l’amertume de l’écorce d’orange et là, même avec un peu de sucre, ce sera difficilement appréciable.

Le prix de revient de la recette

Je vous donne le prix pour 1 litre de rhum et je double donc les quantités :

  • 1 litre de rhum à 15 euros le litre ;

  • 6 oranges bio, 3 euros ;

  • 10 pruneaux, 1 euro ;

  • clou de girofle, citronnelle et une passion, 1 euro.

Un prix de revient de 20 euros pour un litre, ce n’est pas cher.

Originalité de la recette

La base n’est pas originale, mais pour tout ce que je mets à côté, on est complètement en dehors de ce qui se fait habituellement pour un shrubb. Je n’ai même pas mis de cannelle. Donc on est bien sur une recette originale.

Degré d’alcool

Il est entre 45 et 50 degrés d’alcool. Le peu de sucre apporté, l’est par les pruneaux et donc assez léger.

Du coup, c’est un rhum qui a tout de même pas mal d’acidité et d’amertume. Pour éviter cela, il faut ajouter du sucre et là on pourrait tomber à un rhum de 35 à 40 degrés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rhum Longueteau VS - rhum vieux agricole [12/365]

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum. Macération dans une bouteille en verre et c’est du rhum blanc agricole.

La couleur

Il a une belle robe orange moins foncé que pour le premier shrubb, mais dans celui-ci, je n’ai pas mis de sucre non raffiné.

La dégustation

Arômes

orange, orange amère, pruneau, passion, poivre.

Le nez

Avant même de porter le verre au nez, ce rhum imprègne l’atmosphère d’un arôme d’orange très puissant. C’est un parfum magnifique et on n’a pas encore commencé à l’apprécier. On pourrait presque avoir peur qu’il n’y ait que l’orange dans ce rhum alors que je veux plus.

L’orange se marie très bien avec le HSE, c’est d’une belle puissance et d’une grande fraîcheur.

Au nez, alors on est bien sur l’orange, une très belle orange avec une légère amertume. Mais c’est tout de même bien différent du premier shrubb. C’est subtil, mais il y a autre chose que l’orange.

Il faut le laisser un peu s’aérer pour que l’orange laisse un peu la place aux autres aromatiques qui étaient très discrètes avec ce premier nez.

Il y a une petite douceur, assez délicate, apportée par les pruneaux. C’est amusant comme cela peut être léger alors que tout ce que j’ai pu faire avec du pruneau était jusqu’ici d’une grande gourmandise et bien sûr le pruneau. C’est très intéressant d’avoir une aromatique où le pruneau est en petite touche.

Contraste entre le nez et la bouche

Malgré une complexité plus importante que pour le premier shrubb, on reste sur une dégustation bien linéaire et aucun contraste.

La bouche

En bouche, on ne peut pas manquer l’acidité de ce rhum accompagner d’une belle amertume. L’orange est presque en second plan. C’est la passion qui apporte cette acidité et donne du caractère à l’amertume de l’orange. J’ai la sensation de boire un jus d’orange amère avec beaucoup de watts.

Avec une deuxième gorgée, l’orange explose en bouche avec beaucoup de puissance. Et c’est là que je ne regrette pas de ne pas avoir mis de sucre. Même s’il y a plus d’amertume que je n’en attendais.

Le pruneau est là également et il apporte une belle gourmandise toute en finesse.

La finale

La finale est acide et même difficile de retrouver le poivre qui est pourtant bien présent. L’orange prend beaucoup de place, même sur la finale.

Retrouve-t-on les arômes de la macération ?

Au nez, je retrouve très bien l’orange, ça, c’était facile. J’y retrouve également le pruneau, mais pas le reste.

En bouche, en plus de l’orange et du pruneau, il y a la passion qui fait parler d’elle.

Alors c’est forcément subtil et difficile à apprécier, mais je n’ai pas retrouvé le clou de girofle et la citronnelle.

Mode de dégustation idéal

Ce rhum arrangé peut se déguster autant pur qu’en punch avec quelque jus de fruits que ce soit. Je dirais qu’il faut le tester avec un peu de sucre pour voir la différence avec et sans.

Mon plaisir à la dégustation

Je ne m’attendais pas à autant d’amertume en bouche. Cela ne me déplaît pas, mais je pense que cela ne plairait qu’à très peu de personnes. Cela me fait mal de l’avouer, mais c’est une recette qui se bonifierait en ajoutant du sucre. J’ai tout de même pris bien du plaisir à faire cette dégustation.

La note

  • La bouteille : 5/5

  • Difficulté de la recette : 3/5

  • Originalité : 2/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/10

  • La bouche : 12/20

  • La finale : 6/10

  • Retrouve-t-on les arômes de la macération : 6/10

  • Mon plaisir à la dégustation : 7/10

La note globale de ce rhum est donc de 64 sur 100.

Conclusion

C’est une belle expérience que je viens de faire.

Elle m’a permis de me confronter à la difficulté de manier la passion. Un fruit qui nécessite toujours d’avoir du sucre pour balancer son acidité et que j’ai voulu manier sans sucre.

Je pense qu’il aurait fallu ajouter un peu de sucre pour que cela puisse être apprécié par plus de monde. Pas plus de pruneaux, car sinon, cela aurait beaucoup trop changé l’aromatique au risque même de faire passer le pruneau en premier plan et cela je ne le voulais pas du tout.

Est-ce que cette recette vous intéresse et voudriez-vous la tester ?

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Facebook ou Tweeter, cela m’aide beaucoup?. Et si vous trouvez que je dis de la merde, surtout ne faites rien, vous risqueriez de me faire de la pub involontairement?.

N’oubliez pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214