Menu Fermer

Bayou Rum Select – l’esprit de la Louisiane [183/365]

Le Bayou Rum Select, un rhum qui nous vient de Louisiane aux États-Unis et qui a été vieilli en système Solera. Il est la rencontre entre les techniques de vieillissement hispanique et les rhums légers nord-américains.

Ma rencontre avec le Bayou Rum Select

J’ai pris cette bouteille chez Christian de Montaguère. J’avais dans l’idée de trouver des rhums que l’on ne trouve pas en grande surface, un minimum qualitatif, mais tout de même abordable aussi bien pour le portefeuille que pour le palais. J’ai beaucoup d’amateurs occasionnels dans mon entourage, ce ne sont même pas de jeunes amateurs et les seuls rhums qui leur parlent, ce sont des rhums de type hispanique, plutôt sucré. Alors, même si les possibilités d’évolution ne sont pas fortes pour le moment, je tiens à leur apprendre à bien déguster le rhum.

Chez Christian de Montaguère, j’ai donc demandé à trouver des rhums à petit budget et faciles à appréhender pour de jeunes amateurs. C’est Jerry qui m’a servi. On a discuté un peu de quelques rhums et il m’a dirigé vers le Pompero Aniversario et ce Bayou Rum Select. L’idée de ce Bayou m’a tout de suite séduit, je n’avais encore jamais dégusté de rhum des États-Unis et cela m’a intrigué.

Je savais pertinemment que ce n’était pas un grand rhum et qu’il ne me procurerait pas autant de plaisir que d’autres rhums, mais il a parfaitement rempli la mission que je lui destinais. Il a été parfait pour m’aider à faire découvrir les aromatiques douces et gourmandes qui le caractérise à mes amis.

Et en accompagnement de cette note de dégustation, j’ai aussi voulu faire le même travail pour d’autres jeunes amateurs qui voudrait s’initier en douceur à une dégustation d’un rhum. Sous forme de podcast, je m’essaye à une dégustation posée et tranquille pour chercher ces arômes subtils cachés par la douceur du sucre.

La dégustation du Bayou Rum Select en vidéo

Je vous ai proposé une version sonore de cette dégustation que vous pouvez trouver au début de l’article. Comme c’est le premier podcast que je fais, je vous propose également une version vidéo pour que les nouveaux amateurs de rhum puissent suivre la dégustation dans les moindre détailles. C’est un exercice que je ne maîtrise pas encore, comme la vidéo. Soyez indulgent.

Pourquoi découvrir le Bayou Rum Select ?

Il faut être honnête, le Bayou Rhum Select n’est pas un super rhum de dégustation. La bouche est passable et la finale est presque inexistante. Mais le nez a des choses intéressantes à apprendre pour de jeunes amateurs qui préfèrent encore les rhums de type hispanique et sucré. C’est un rhum très facile à déguster.

Même si c’est un rhum que l’on finit par délaisser quand on prend de l’expérience dans le rhum, il est intéressant de le découvrir quand on débute et de plus, il n’est pas excessivement cher.

C’est aussi un rhum destiné au cocktail. Après tout, c’est un rhum qui nous vient des États-Unis, le berceau des cocktails. Il y a donc une bonne matière à s’amuser avec ce rhum.

L’histoire du Bayou Rum Select

Le Bayou Rum Select est un rhum de la Louisiana Spirits Distillery. Elle est née dans l’esprit de 3 amis en 2011 et a vu le jour en 2013. C’est certainement la plus grande distillerie artisanale des États-Unis. Elle est située à Lacassine, en Louisiane, dans le berceau de la canne à sucre des États-Unis.

La canne à sucre est cultivée depuis le 18e siècle en Louisiane. Il y a bien eu des distilleries qui se sont montées durant le premier siècle de la culture de la canne. Mais elles furent détruites durant la guerre de Sécession et personne ne chercha à en reconstruire depuis. La Louisiana Spirits Distillery est la première distillerie à s’implanter en Louisiane depuis la guerre de Sécession.

La distillerie est donc encore jeune, mais propose déjà plusieurs rhums. Un blanc, un spiced, ce Select, un single barrel et même un XO.

La technique de vieillissement de ce Select est le système Solera. Une technique de vieillissement hispanique pour un rhum léger des États-Unis, c’est très intéressant.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Bayou Rum Select est un rhum distillé dans la Louisiane Spirits Distillery et il est vendu sous la marque Bayou.

Transparence de la marque

Étonnant d’utiliser le système Solera pour un rhum qui n’a pas plus de 3 ans d’âge (pour la Solera). À part bien entendu pour la constance du rhum.

C’est un rhum qui est sucré, mais aucun test n’a été fait pour en connaître la teneur. Aucune information n’est donnée sur cet aspect par la distillerie.

Région

C’est un rhum des États-Unis et plus précisément de la Louisiane dans le Bayou. Dont s’inspire le nom de la marque.

Type de rhum

C’est un rhum ambré Solera issue de la distillation d’un mélange de sucre de canne et de mélasse.

La bouteille

La bouteille est pour le moins originale, de forme carrée et avec de belles gravures à l’effigie de la marque. La mascotte de la marque en jette, il est pas mal ce crocodile. Tout est là pour rappeler le Bayou.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve entre 25 et 35 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver sur Excellence Rhum, Rhum Attitude, Christian de Montaguère ou La Compagnie du Rhum. Vous pouvez également le trouver chez votre caviste préféré.

Mode de distillation

Le mélange de sucre de canne et de mélasse fermenté est distillé en colonne.

Degré d’alcool

Le Bayou Rum Select titre à 40 degrés.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Que signifie Cask Strength, Full proof, High Ester, Overproof, Single Cask, Small batch ?

Vieillissement

Ce rhum est vieilli selon le système Solera et dont la Solera est de 3 ans.

Travail sur le rhum

C’est une distillerie artisanale. Même si je m’interroge sur l’utilisation de la Solera pour le vieillissement de 3 ans, cela reste une technique très répandue dans les rhums les plus consommés aux États-Unis. Il y a donc une logique. C’est un rhum élaboré pour la mixologie et même si ce n’est pas un rhum que je qualifierai de très bon, il a tout de même remporté de nombreuses médailles outre Atlantique. Il faut reconnaître que le travail réalisé a permis de conquérir l’ensemble des États-Unis, ce qui n’est pas rien.

Les ajouts

Le Bayou Rum Select n’a pas été testé par Drecon ni aucun autre site de mesure. Mais il est indéniable qu’il y a un ajout de sucre dans ce rhum. Pour les autres produits chimiques, je n’ai trouvé aucune information, mais ce serait très décevant pour une distillerie artisanale.

La couleur

La robe est d’une belle couleur caramel avec des reflets de miel.

La dégustation du Bayou Rum Select

Arômes

Caramel, bois toasté, épices, cannelle, poivre, muscade, piment, écorce d’orange, cacao et café.

Le nez

Au premier nez, il est sur un caramel légèrement boisé. C’est doux et gourmand.

En aérant le rhum, le nez prend un peu plus d’ampleur, tout en restant léger et gourmand. Les esters ne sont pas du tout agressifs et apportent juste un peu de peps au parfum. Le caramel prend un peu plus de caractère. Il est toujours avec un léger boisé toasté, mais aussi avec des épices. Il y a de la cannelle et elle est bien présente. Elle est accompagnée de notes de poivre blanc, de muscade et d’un très léger piment.

Après une bonne aération (car il en faut une bien longue pour voir une évolution), les esters prennent enfin une certaine puissance. Ils ne sont toujours pas agressifs, mais ils donnent encore plus de caractère au caramel qui est également plus épicé et avec un petit piquant. Il y a également des arômes d’écorce d’orange qui complètent le parfum.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste n’est pas des plus intéressant et surtout marqué par un déséquilibre entre le nez et la bouche. Alors que le nez promet des choses intéressantes, la bouche est beaucoup moins expressive.

La bouche

En bouche, il a une texture huileuse et grasse. Il est beaucoup moins liquoreux que je ne m’y attendais. Les esters reflètent plutôt bien les 40°, ils sont bien piquants et empreignent bien toute la bouche sur un caramel boisé et torréfié. Les épices sont légères et les notes qui accompagnent le caramel sont un petit cacao et du café.

La finale

La finale est courte sur un petit poivré qui est difficile à percevoir tellement le parfum s’évanouit vite.

Mode de dégustation idéal

C’est un rhum élaboré pour la mixologie. Il est donc idéal de le boire en cocktail avec un peu de sucre de canne et un zeste d’orange sur glace, il est même très bien.

Il peut se déguster sec pour de jeunes amateurs qui sont en train de faire leur palais.

Rapport qualité/prix

C’est un rhum qui se trouve très facilement à moins de 30 euros ce qui est bien abordable. Mais que je dirais la limite du raisonnable pour un tel rhum. Il ne faut pas dépenser plus de 30 euros pour ce rhum.

Mon plaisir à la dégustation

Bon ! Ce fut un plaisir plutôt mitigé personnellement. Alors que le nez m’a fait pas mal de promesses, je pensais avoir une bouche un peu plus développée. On ne parlera pas de la finale.

J’ai tout de même bien apprécié découvrir ce nez et l’explorer pour en découvrir toutes les petites subtilités.

Complexité

C’est un rhum qui est peu complexe. Il a un intérêt au nez, mais beaucoup moins en bouche, il est trop facile en bouche et se perd vite. C’est un rhum qui pourra plaire à de jeunes amateurs, mais pas du tout à des amateurs plus avertis.

La note

  • La transparence : 7/10

  • La bouteille : 4/5

  • Le travail sur le rhum : 4/5

  • Les ajouts : 3/5

  • La couleur : 4/5

  • Le nez : 15/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/5

  • La bouche : 11/20

  • La finale : 1/10

  • Le rapport qualité/prix : 4/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 3/5

  • Complexité : 2/5

La note globale de ce rhum est donc de 60 sur 100.

Et si vous testiez vous-même ce rhum ?

J’ai mes propres goûts, ma propre expérience olfactive et gustative. Pour vraiment savoir si le Bayou Rum Select est à votre goût, il vous faut le tester.

Vous pouvez trouver un sample sur Rhum Attitude. Faites-vous-en votre propre avis afin de décider si c’est un rhum que vous pourriez acheter.

Où retrouver Bayou sur internet

  • Bayou Rum dispose de son propre site (en anglais). Il y a une visite virtuelle de la distillerie sur le site ;
  • Vous pouvez retrouver la marque sur Facebook ;
  • Vous pouvez suivre Bayou Rum sur Instagram, YouTube et Twitter.

Sources

Conclusion

C’est très loin d’être la meilleure dégustation que j’ai pu faire, surtout que j’ai un peu l’impression de me prendre le pied dans le tapis en arrivant à la bouche. De belles promesses qui ne sont pas tenues. Mais je parle là en amateur averti, j’ai pu prendre bien plus de plaisir avec d’autres rhums pas plus chers et sans penser tout de suite aux agricoles.

Et vous, avez-vous trouvé les notes d’écorce d’orange au nez ? Dites-le-moi en commentaire.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

2 Comments

  1. Ping :Dégustation apaisante d’un rhum en podcast - La paie facile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214