Menu Fermer

Le rhum Sampan 65, Distillerie d’Indochine

Nous ne sommes pas sur un brut de colonne, mais bien en recherche de puissance avec ce rhum. Avec ce Sampan 65, vous allez pouvoir vous frotter à un rhum à haut degré et surtout un rhum venu d’ailleurs, un rhum d’Asie et un rhum issu d’une canne endémique du Vietnam.

Une légère réduction peut-elle développer un rhum ?

Ma rencontre avec ce rhum Sampan 65

La première fois que j’ai dégusté le Sampan 65, c’est au Rhum Fest 2019. J’avais eu la possibilité de ramener un sample du Sampan 54 dont j’avais fait une note de dégustation à l’époque. Une très belle dégustation d’ailleurs.

J’ai discuté par la suite avec Antoine qui avait apprécié mon article et voulais me donner l’occasion de faire de même pour le 65. Il m’a envoyé un sample que j’ai reçu dans l’année.

Je n’ai pas eu l’occasion de revenir dessus tout de suite. Un an et demi pour en faire une note de dégustation. Mais nous y voilà.

Pourquoi découvrir le Sampan 65 ?

Le Sampan 65 est assurément un rhum de dégustation.

Pour l’apprécier comme il faut, il sera préférable d’avoir une certaine expérience. D’avoir le palais assez développé…

Jeune amateur, je vous invite à découvrir le Sampan 43 ou même le 54 avant de vous frotter à celui-ci.

C’est aussi un rhum à découvrir, car il nous vient du Vietnam et qu’il est issu de la distillation d’une canne endémique du Vietnam. C’est donc un rhum de terroir et un rhum différent de ce que peuvent nous offrir les Antilles.

Légèrement réduit et très bien intégré, il est également un très bon rhum pour commencer à se frotter aux bruts de colonne. Il chauffe, c’est sûr, il vous servira parfaitement à éduquer votre palais à ces rhums.

Sa nature le rend inapproprié pour accompagner quelque plat que ce soit, mais il sera intéressant de le sublimer en cocktail, ne serait-ce qu’en ajoutant une joue de citron dans le verre.

C’est donc une belle dégustation qui nous attend avec ce rhum.

Un rhum assurément pour les amateurs avertis

Un rhum de dégustation , un rhum pour développer son palais aux rhums puissants . C’est aussi un rhum à découvrir, car venant d’une contrée inabituelle .

C’est un rhum qui se sublimera en cocktail .

  • Matière première

    Pur jus

  • Vieillissement

    Non

  • Degrés d’alcool

    65°

Sucré

Sec

Doux

Intense

0 €

200 € et +

Vietnam

Aromatiques:



Ma note:

  • Le nez 15/20
  • La bouche 15/20
  • La complexité 13/20
  • La marque 20/20
  • Mon avis 17/20

Le nez

La bouche

La complexité

La marque

Mon avis

L’histoire du Sampan 65

La Distillerie d’Indochine est une jeune distillerie. Antoine Poircuitte, fondateur de cette distillerie à beaucoup étudier et fait des recherches pour trouver le bon emplacement pour sa distillerie. La distillerie n’a fait sa première production qu’en 2018.

Antoine a toujours baigné depuis sa plus tendre enfance dans l’univers des spiritueux. Il a fait des études de commerce et a fait du commerce de vin et de spiritueux en Asie. Après quelques années, c’est un esprit d’entreprise qui l’a poussé à monter sa distillerie et c’est au Vietnam qu’il a choisi de s’installer.

Antoine a voulu faire du rhum de qualité. Un rhum pur jus de canne, produit à partir de la canne endémique du Vietnam. La distillerie est implantée à proximité des plantations de canne ce qui permet de presser la canne peu de temps après la coupe.

Caractéristiques du Sampan 65

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Sampan 65 est un rhum distillé au Vietnam. Il a bénéficié d’une légère réduction et d’un repos à la distillerie avant d’être embouteillé et vendu par la Distillerie d’Indochine sous la marque Sampan.

Transparence de la marque

Antoine veut offrir un rhum de qualité, un rhum pur jus de canne et donc il est parfaitement transparent dans son travail.

Toutes les spécificités de la production de son rhum sont connues, la canne utilisée, la durée de fermentation, l’alambic utilisés pour la distillation et le type d’eau utilisé pour la réduction.

Tout est transparent.

Région

C’est un rhum du Vietnam.

Type de rhum

C’est un rhum blanc pur jus de canne.

La bouteille

La bouteille est des plus classiques.

Son prix

C’est un rhum qui se trouve autour de 65 euros.

Où la trouver ?

Vous pouvez le trouver chez certains cavistes spécialisé, mais il faut encore attendre un peu pour qu’il soit présent partout.

Variété de la canne

La variété de cannes utilisée par la Distillerie d’Indochine est une variété endémique du Vietnam, la canne jaune. C’est une canne très riche en sucre.

Mode de distillation

Le rhum est distillé dans une colonne continue et le rhum en sortie est autour de 70 degrés.

Degré d’alcool

Ce rhum est légèrement réduit au goutte-à-goutte sur plus de 6 mois avec de l’eau de source presque neutre pour ne pas modifier la qualité du rhum. Il titre à 65 degrés.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum.

Travail sur le rhum

Antoine a fait le choix de situer sa distillerie au milieu des champs de canne. Cela permet de la presser en moins de 24h après la coupe. La fermentation est faite en 4 à 5 jours, ce qui est un peu plus long que ce qui se fait de façon classique (48 à 72 heures).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Havana Club 3 ans - Idéal pour les rhums arrangés ? [9/365]

Le choix de faire une réduction très lente pour ne pas choquer le rhum permet une meilleure intégration de l’alcool.

Les ajouts

Pas d’ajout dans ce rhum.

La couleur

La robe est cristalline.

La dégustation du Sampan 65

Arômes

Canne fraîche, citron jaune, minéral, calcaire, fer, réglisse, poivre noir, poivre blanc.

Le nez

Au nez, la canne fraîche est magnifique, très puissante et envahit la pièce avec facilité. La canne fraîche est assurément l’arôme principal de ce rhum tout en puissance. Il y a tout de même un joli fruité, un citron jaune, un zeste de citron jaune bien présent dans ce parfum. Il y a également une petite douceur associée au citron.

Le piquant est puissant également, pas besoin d’attendre la bouche pour en prendre plein la tronche de ce côté-là.

Il y a également quelque chose de minéral dans ce parfum. C’est très fin. Difficile de déceler cet arôme derrière la puissance de la canne fraîche. C’est un mélange de calcaire et de fer, je dirais que c’est rocheux.

Avec un peu d’aération, il ne se calme pas et même pire, il gagne en puissance. Il chauffe très fort. Tout en restant agréable et sans être vraiment agressif.

Il y a une petite réglisse qui vient également se glisser dans le parfum. Je dirais que c’est la petite douceur que j’avais trouvée avec le citron qui s’est transformé en réglisse.

Le contraste entre le nez et la bouche

Il n’y a pas un grand contraste dans ce rhum, mais tout de même un joli voyage. La dégustation est gouvernée par la canne fraîche et bénéficie d’une montagne russe de son expression pour animer le voyage.

La bouche

En bouche, je me suis laissé prendre au jeu du plaisir de le garder en bouche comme il ne semblait pas vouloir prendre en puissance. Mais ce n’était qu’une illusion. Il prend simplement son temps pour s’installer et faire entendre ses watts. Et c’est très puissant encore. Difficile de voir autre chose que le piquant des esters dans cette bouche.

Cela chauffe très fort.

Quand je le garde en bouche, j’ai un superbe poivre noir qui tapisse le palais avec presque de la douceur. Puis les esters s’expriment et balayent le poivre noir, ce n’est plus que canne fraîche et piquant.

La finale

La finale est d’une très belle fraîcheur, principalement sur la canne fraîche d’ailleurs. Le poivre blanc très frais trouve difficilement sa place dans cette aromatique très puissante.

Mode de dégustation idéal

C’est assurément un rhum de dégustation qui se prêtera plutôt bien à être sublimé en cocktail ne serait-ce qu’en y ajoutant une joue de citron.

Rapport qualité/prix

C’est un rhum qui commence à être cher puisqu’il dépasse les 50 euros. C’est tout de même un rhum à fort degré et d’une très bonne qualité.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un grand plaisir à faire cette dégustation. Je pense tout de même avoir pris un plus grand plaisir à la dégustation du 54, je dois en faire une dégustation dans pas longtemps, je ferais mise à jour à ce moment-là.

Il y a beaucoup de puissance dans ce rhum et même s’il est très plaisant, il le serait encore plus avec une meilleure intégration de l’alcool.

C’est le premier batch que j’ai dégusté, j’ai hâte de pouvoir déguster d’autre batch pour voir la progression et la maîtrise s’améliorer.

Complexité

Ce n’est pas nécessairement un rhum très complexe, mais la puissance en fait un rhum pour amateurs avertis.

La note

  •  La transparence : 10/10 
  • La bouteille : 3/5

     

  • Le travail sur le rhum : 5/5

     

  • Les ajouts : 5/5

     

  • La couleur : 5/5

     

  • Le nez : 15/20

     

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 2/5

     

  • La bouche : 15/20

     

  • La finale : 8/10

     

  • Le rapport qualité/prix : 4/5

     

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

     

  • Complexité : 3/5

La note globale de ce rhum est donc de 80 sur 100.

Développer son palais avec le Sampan 65

Pour les jeunes amateurs, je conseillerais de vous frotter plutôt au Sampan 43 ou même au 54. Le 65 chauffe vraiment très fort et vous risquez plus de vous faire mal que d’apprendre quelque chose.

Pour les amateurs avertis, ce rhum est légèrement réduit et va vous permettre de vous chauffer le palais, de l’habituer à cette puissance. Cherchez les arômes derrière cette canne fraîche et vous allez pouvoir développer votre palais à mieux apprécier ces rhums-là.

Où retrouver la Distillerie d’Indochine sur internet

Conclusion

Je n’ai pas fait beaucoup de notes de dégustation de brut de colonne sur mon blog. Mais c’est tout de même un type de rhum que j’affectionne particulièrement.

Ce rhum n’est pas un brut de colonne, mais il en est proche. Et il est très puissant.

J’aime beaucoup aussi découvrir des rhums venant d’un peu partout dans le monde. Et cela est amusant de déguster ce qu’un Français peut produire en s’installant en Asie.

J’espère que cette note de dégustation vous aura plu et que le nouveau chapitre sur le développement de votre palais va vous inspirer.

Si tu as aimé cet article, partage-le sur Facebook ou Tweeter, cela m’aide beaucoup😉. Et si tu trouves que je dis de la merde, surtout ne faites rien, tu risquerais de me faire de la pub involontairement😜.

N’oublie pas qu’un rhum partagé est un plaisir décuplé.

Mais aussi que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5107): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214