Menu Fermer

Sampan 54 – Distillerie d’Indochine

Une autre découverte du Rhum Fest Paris 2019. Le Sampan 54 est un des premiers rhums proposés par la Distillerie d’Indochine et pour une première cuvée c’est sublime.

Ma rencontre avec le Sampan 54

J’ai découvert les rhums Sampan de la Distillerie d’Indochine au Rhum Fest Paris 2019. Il n’y avait pas beaucoup de nouveautés chez nos distilleries préférées, mais il y avait plusieurs nouvelles distilleries pour nous proposer de nouveaux rhums et La Distillerie d’Indochine en faisait partie au même titre que Mhoba Rum.

Cela n’a pas été l’un des premiers stands que j’ai été voir. C’est en visitant le bar à rhum tenu par Excellence Rhum que j’en ai entendu parler pour la première fois. Alexandre m’a conseillé de déguster ces rhums en soulignant qu’ils étaient juste derrière moi. Je n’y suis pas allé tout de suite, il y avait beaucoup à découvrir. Mais au final, je l’ai un peu regretté, car je n’ai pas pu déguster le Sampan à 65 degrés.

Une superbe découverte et honnêtement, ils n’ont rien à envier à d’autres rhums pur jus de canne, même des Antilles françaises.

Pourquoi découvrir le Sampan 54 ?

La Distillerie d’Indochine est une toute nouvelle distillerie. Elle fait partie de ces distilleries qui naissent de plus en plus en Asie et qui font du rhum pur jus de canne. C’est franchement super bon et cela passe super bien en ti’punch.

Le Sampan 54 et le milieu de gamme, il y a également un rhum à 48 degrés et un autre à 65 degrés. Ouinnnn ?, j’aurais trop voulu le goûter.

Si vous aimez le rhum blanc agricole, vous êtes sûr de ne pas être déçu avec un tel rhum.

L’histoire du Sampan 54

L’histoire est courte puisque la distillerie n’a fait sa première production qu’en 2018. Antoine Poircuitte est le fondateur de cette distillerie. Il a toujours baigné depuis sa plus tendre enfance dans l’univers des spiritueux. Il a fait des études de commerce et a fait du commerce de vin et de spiritueux en Asie. Après quelques années, c’est un esprit d’entreprise qui l’a poussé à monter sa distillerie et c’est au Vietnam qu’il a choisi de s’installer.

Antoine a voulu faire du rhum de qualité. Un rhum pur jus de canne, produit à partir de la canne endémique du Vietnam. La distillerie est implantée à proximité des plantations de canne ce qui permet de presser la canne peu de temps après la coupe.

Antoine est un passionné. Sa première production est très prometteuse et il a déjà mis en route le vieillissement d’une partie de sa production pour les années à venir.

Caractéristiques

Distillerie\embouteilleur\distributeur

Le Sampan 54 est un rhum de la distillerie d’Indochine vendu sous la marque Sampan.

Transparence de la marque

Antoine est un tout jeune distillateur qui a le désir de faire un rhum de qualité. Les trois premiers rhums de la cuvée 2018 sont des rhums de pur jus de canne avec une simple réduction à 65, 54 et 48 degrés. Nous connaissons également la variété de canne utilisée. Pour une si jeune production, difficile de faire plus transparent.

Région

Ce rhum nous vient du Vietnam.

Type de rhum

C’est un rhum pur jus de canne blanc.

La bouteille

La bouteille est des plus classiques. Le logo est des plus beaux, un sampan, le voilier traditionnel vietnamien.

Son prix

Ce rhum n’est pas encore en vente par chez nous.

Où la trouver ?

idem

Variété de cannes

La variété de cannes utilisée par la Distillerie d’Indochine est une variété endémique du Vietnam, la canne jaune. C’est une canne très riche en sucre.

Mode de distillation

Le vin de canne est distillé dans un alambic en colonne qui vient du Gers.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Rhum vieux ou copeaux pour le boisé d’un rhum arrangé

Degré d’alcool

Ce rhum titre à 54 degrés.

Vieillissement

Pas de vieillissement pour ce rhum

Travail sur le rhum

Le rhum est distillé entre 68 et 70 degrés. Il est en suite lentement réduit au degré souhaité durant 6 mois. Pour arriver à un tel résultat dès la première production, cela ne peut être dû qu’à un grand savoir-faire.

Les ajouts

Pas d’ajout dans ce rhum.

La couleur

La robe est claire comme de l’eau de roche.

La dégustation du Sampan 54

Arômes

Canne fraîche, citron, épice, herbe, champignon shiitaké, poivre.

Le nez

Au nez, le fruité monte si vite que cela en est juste délicieux. Ce rhum est vraiment puissant. Les esters montent au nez avec force et il est difficile de ne pas se brûler. La canne fraîche est explosive et surtout fruitée, un fruité acide sur le citron. Il y a de belles notes épicées avec un fort piquant.

Avec un peu d’aération, les notes épicées prennent un peu plus de place et le rhum semble prendre un côté plus végétal. Il est toujours sur le citron, mais avec une fraîcheur herbacée.

Le contraste entre le nez et la bouche

Le contraste entre le nez et la bouche est faible. Ce rhum est même plutôt linéaire sur une très belle fraîcheur.

La bouche

En bouche, la canne fraîche prend le palais comme une grande vague. Il est aussi puissant qu’au nez. L’aromatique est sur un superbe poivré très frais. Il y a aussi une note de champignon shiitaké. Il a une grande force, mais il passe vraiment bien et c’est ça qui est bon.

La finale

La finale est sur un poivré noir très frais et légèrement piquant. La finale est longue avec un léger végétal qui reste sur le palais?.

Mode de dégustation idéal

C’est assurément un superbe rhum de dégustation qui se prête également très bien en cocktail.

le Sampan 54 en cocktail

Il est évident que ce rhum est idéal en ti’punch. Il est aussi très bien en mojito. C’est ainsi qu’ils le servent à la distillerie.

le Sampan 54 comme base d’un rhum arrangé

Je ne l’ai évidemment pas testé, mais ce rhum étant très proche de certains rhums agricoles que j’utilise dans mes arrangés, il est certain que l’on doit pouvoir faire de superbes rhums arrangés avec ce Sampan 54.

Rapport qualité/prix

Je n’ai pas pu le déterminer.

Mon plaisir à la dégustation

J’ai pris un bon plaisir à déguster ce rhum autant sec qu’en ti’punch.

Complexité

C’est un rhum qui a une petite complexité. Il est surtout sur une très belle canne fraîche. Sa puissance pourra rebuter de jeune amateur. Il conviendra parfaitement à des amateurs avertis.

La note

  • La transparence : 10/10

  • La bouteille : 3/5

  • Le travail sur le rhum : 5/5

  • Les ajouts : 5/5

  • La couleur : 5/5

  • Le nez : 16/20

  • Le contraste entre le nez et la bouche : 1/5

  • La bouche : 15/20

  • La finale : 7/10

  • Le rapport qualité/prix : 5/5

  • Mon plaisir à la dégustation : 5/5

  • Complexité : 3/5

La note globale de ce rhum est donc de 80 sur 100.

Où retrouver la Distillerie d’Indochine sur internet

Sources

Conclusion

Je suis étonné de voir le nombre de rhum asiatique qui voient le jour ces dernières années et surtout que pour beaucoup, ce soit des francophones qui se lance dans l’aventure. Encore un rhum pur jus de canne qui vient concurrencer nos bons vieux rhums agricoles.

Je goûte toujours mon plaisir à découvrir des rhums aussi bon et plaisant en bouche.

Un rhum partagé est un plaisir décuplé.

N’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Fatal error: Uncaught JSMin_UnterminatedStringException: JSMin: Unterminated String at byte 496: ";path=<br /> in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php:214 Stack trace: #0 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(152): JSMin->action(1) #1 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php(86): JSMin->min() #2 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeSpeedupper.php(38): JSMin::minify('try{\n (funct...') #3 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): autoptimizeSpeedupper->js_snippetcacher('try{\n (funct...', '') #4 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(189): WP_Hook->apply_filters('try{\n (funct...', Array) #5 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeScripts.php(538): apply_filters('autoptimize_js_...', 'try{\n (funct...', '') #6 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/autoptimizeMain.php(534): autoptimizeScripts->minify() #7 [internal function]: autoptimizeMain->end_buffering('<!doctype html>...', 9) #8 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/functions.php(5109): ob_end_flush() #9 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(303): wp_ob_end_flush_all('') #10 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/class-wp-hook.php(327): WP_Hook->apply_filters('', Array) #11 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/plugin.php(470): WP_Hook->do_action(Array) #12 /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-includes/load.php(1097): do_action('shutdown') #13 [internal function]: shutdown_action_hook() #14 {main} thrown in /homepages/2/d206461179/htdocs/sites/rhum/wp-content/plugins/autoptimize/classes/external/php/jsmin.php on line 214